De MarcoMelandri33 / Corsedimoto.com

Marco Melandri raconte : l’aviation comme un mantra pour charger les batteries, le ski de fond, et un œil sur Arágon et la ‘PATAtina’ de la grille…..

Me voilà de retour ! Comment ça va ? Je vous ai laissé en disant que nous nous serions sentis mieux, donc je ne le répéterai plus jamais, vu comment ça s’est passé en Thaïlande (deux fois sixième, ndlr). J’ai passé deux très belles semaines, même si j’ai été très déçu par la course. Pour calmer ma colère, j’ai fait du sport, puis je suis retourné dans le Trentin (où je vis avec ma famille depuis maintenant un an), je me suis tourné vers le ski de fond. J’ai commencé à le pratiquer il y a quelques années et je trouve que c’est un entraînement vraiment fantastique, complet à tous points de vue et sacrément difficile, mais le panorama, une fois terminé, vous rembourse bien au-delà de l’effort produit. J’ai eu la chance de voir Francesco De Fabiani et Federico Pellegrino en live aux championnats d’Italie à Madonna di Campiglio. J’ai eu la confirmation qu’aucun miracle ne ferait de moi un bon skieur de fond…

L’AVIATION EST MON PSYCHOLOGUE

Mentalement, cependant, la passion qui m’aide le plus à déconnecter est l’aviation. Au début, je détestais l’avion, puis, presque par hasard, j’ai essayé en 2008 avec un ami. Prêt à y aller après à peine une minute, je me suis retrouvé à l’envers pour un looping ! Cela a été un coup de foudre, puis de l’amour, et maintenant une saine maladie… J’aime voler seul, sans but, en suivant mon instinct, et de là, voir les choses sous un autre angle. D’en haut, tout semble si ordonné, précis, très différent de ce que l’on voit avec les pieds sur terre.

Tout cela m’aide à trouver un point de vue positif, même après un week-end tordu, où vous avez l’impression de ne pas avoir obtenu le résultat que votre potentiel pouvait vous permettre. Piloter un avion, c’est comme avoir un psychologue du sport, en fait (sur la photo : Marco atterrissant sur la piste de Pomposa, ndlr).

VOULEZ-VOUS VENIR SUR LA PISTE AVEC MOI?

Une autre chose que j’adore dans l’aviation, c’est aller m’entraîner avec ma R3 (ceux qui veulent en louer une et s’entraîner avec moi peuvent avoir des infos ici [email protected] ), me fatiguer et rentrer chez moi en volant pour recharger mes batteries à double vitesse, voir à quel point l’Italie est belle et la mer et les montagnes sont proches. Si différents mais si incroyablement fascinants, les deux.

UN ŒIL SUR MANU, GRID GIRL
Maintenant nous avons deux courses d’affilée. Arágon est l’un des plus beaux circuits du monde, puis Assen arrivera, où Yamaha s’est très bien comporté l’an dernier. Pour nous, ce sera le véritable test pour comprendre la valeur de toutes les motos en piste. Pour répondre à la forte demande des amateurs des couples femmes-moteurs, Arágon sera la première course de Manu (Manuela Raffaeta), comme “PATAtina” de la grille. Je vais juste vous dire que cela fait un mois que les tests des vêtements sont faits à la maison. Les gars, suivez-moi ce week-end sur Sky et Tv8, je vous promets seulement que je vais me battre jusqu’au dernier mètre pour faire un résultat !

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Marco Melandri



Tous les articles sur les Pilotes : Marco Melandri