C’est un Loris Baz détendu que nous avons pu rencontrer à la Sunday Ride Classic dimanche dernier.

Bien sûr, il n’était pas question de faire une véritable interview puisque nous l’avions déjà faite la semaine dernière (voir ici), mais nous avons néanmoins pris plaisir à échanger quelques mots avec le pilote Reale Avintia avant qu’il ne reparte sur le continent américain pour se rendre à Austin.

Austin, justement, où le tracé très hétérogène permet d’après les dires de Loris d’être très rapide dans les difficiles enchaînements faisant suite au premier virage, mais lui fait perdre quelques centièmes ou dixièmes de seconde dans les virages lents.

Loris s’y rend néanmoins avec un certain optimisme car il apprécie vraiment sa GP 15, contrairement à son coéquipier qui se voit dorénavant contraint de devoir changer son style de pilotage.

Très à l’aise sur la moto italienne, le pilote français n’en est que plus impatient de passer enfin un week-end sans le moindre problème mécanique ni sans le moindre problème en piste comme ce ne fut malheureusement pas le cas en Argentine pour éviter Jorge Lorenzo.

Avec sa meilleure qualification en MotoGP réalisé en Amérique du Sud, et avec une Ducati très conciliante avec ses pneus Michelin, Loris Baz est néanmoins rentré dans une bonne spirale qui contraste avec la fin de saison dernière.

Il ne lui reste plus qu’à concrétiser un encore meilleur résultat qu’en Argentine et, en attendant, l’homme de Haute-Savoie s’est prêté avec le plus grand professionnalisme à toutes les demandes d’un public acquis à sa cause lors des baptêmes de piste en duo organisés par 4Gmoto sur le circuit Paul Ricard lors de la SRC.

baz-4

baz-1
baz-5



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing