Les choses se mettent en place dans le paddock MotoGP qui comptera, en 2019, et jusqu’en 2021, un team Yamaha Petronas, satellite du constructeur d’Iwata et bâti sur les fondations de l’actuelle écurie Angel Nieto, anciennement Aspar, et sous le contrôle de Jorge Martinez. Ce dernier aura un rôle de « consultant » en MotoGP. Mais le reste de ses nombreuses troupes ne seront pas au chômage technique. Direction, en effet, le Moto2. Des retrouvailles après quatre ans d’absence.

Jorge Martinez est actuellement engagé en MotoGP et en Moto3. Pour l’élite, l’aventure a commencé il y a six ans avec une ART née Aprilia, puis une Honda lui a succédé pendant deux saisons avant qu’elle-même ne cède la place à une Ducati qui peuple le box de l’Espagnol depuis trois années. En Moto3, l’aventure se vit actuellement avec Arenas et Migno sur une KTM.

En 2019, la MotoE est au programme, le Moto3 aussi, mais plus le MotoGP. En revanche, le Moto2 revient en grâce ainsi que le précise le directeur sportif de l’écurie Gino Borsoi sur Speedweek : « c’est ce que nous espérons en effet et ce serait logiquement avec des KTM. Nous avons été en Moto2 de 2010 à 2014, et avec des Suter. En 2014 ; nous avons gagné avec Torres au Sachsenring et avec Terol à Austin et à Valence ».

On rappellera aussi que team Aspar a été titré en 125cc avec Bautista en 2006, Talmacsi en 2007, Simon en 2009 et Terol en 2011.



Tous les articles sur les Pilotes : Albert Arenas, Andrea Migno

Tous les articles sur les Teams : Aspar MotoGP Team