MV Agusta et les Grands Prix c’est un parcours glorieux jalonné de victoires et de titres qui remonte cependant déjà loin au siècle dernier. Autant dire que, depuis, la trace menant à la félicité a été perdue. Mais il faut toujours aller de l’avant et c’est justement sous l’étendard Forward que le blason est revenu sur la grille de départ. Un montage particulier avant tout politique puisque c’est l’infatigable Giovanni Cuzari qui a su user de l’affection de la famille Castiglioni pour lancer cette aventure en Moto2. Une démarche qui en laissait beaucoup dubitatifs. Et pourtant, les premiers résultats probants sont arrivés et 2020 pourrait véritablement marquer le vrai retour de MV Agusta après plus de 42 ans de sommeil…

Rarement on a vu un Giovanni Cuzari aussi optimiste. Son sentiment est clairement que son défi MV Agusta en Moto2 est sur la bonne voie. Les prémices ont eu lieu à la fin de la saison dernière. Après avoir terminé septième à Assen et neuvième en Australie, Stefano Manzi a terminé quatrième sensationnel lors de la finale de la saison à Valence. Reconduit pour 2020 avec l’expérimenté Simone Corsi à ses côtés en lieu et place d’Aegerter, il s’est montré sous un jour favorable lors des premiers tests de l’intersaison à Jerez avec un quatrième temps.

Par ailleurs, il y a eu des changements chez MV Agusta. Timur Sardarov est maintenant président-directeur général depuis décembre 2018, et un nouveau plan d’affaires pour les cinq prochaines années a été présenté en octobre 2019. Le capital pour la mise en œuvre provient entièrement de la famille entrepreneuriale russe Sardarov. Pour le patron de Forward, il y a lien de cause à effet : « à mon avis, peu de choses surviennent par hasard », a déclaré le propriétaire de l’équipe, Giovanni Cuzari, à motogp.com. « Le fait que l’entreprise soit plus confiante a eu un petit impact sur tout. Par exemple, nous avions le CRC [Centro Ricerche Castiglioni] à Saint-Marin pour stimuler le développement, ce qui nous a beaucoup aidés. MV Agusta est désormais encore plus présent. Les Sardarov participeront à la présentation de notre équipe. » Une découverte qui est prévue le 12 février à Milan. Cuzari précise aussi : « de plus, la famille Sardarov est une famille importante avec un poids économique important. »

Alors, quels objectifs MV Agusta peut-il se fixer cette saison ?  « En ce qui concerne les résultats sportifs, je préfère rester prudent. Mais l’ambiance est plus positive dans l’entreprise, ce qui affecte également l’équipe. Nous sommes beaucoup plus impliqués et soutenus par le propriétaire de MV, ce qui est bon pour nous ».

 

 

« En ce qui concerne l’aspect technique, nous avons la nouvelle moto », a poursuivi Cuzari. « Ce sera le point de départ qui suivra la vague de bons résultats que nous avons eu vers la fin de la saison dernière. Simone Corsi et Stefano Manzi ont déjà prouvé qu’ils étaient compétitifs en réalisant les troisième et quatrième temps les plus rapides lors des essais. Ce sont des résultats qui nous encouragent. Tous nos adversaires sont forts, très professionnels et ont beaucoup plus d’expérience que nous. De notre côté, nous essaierons de suivre et de tout donner pour satisfaire la marque ».

L’espoir repose avant tout sur le jeune italien : « nous comptons sur Manzi depuis le début, il a aussi fait des sacrifices ces dernières années. Nous avons expliqué à Stefano dès le départ quel était notre objectif et quels projets futurs nous poursuivons », explique Cuzari. « Nous croyons en ses compétences de pilote et nous croyons beaucoup en Corsi car il a l’expérience pour nous aider à développer la moto. Nous étions en soufflerie pour tester les nouvelles pièces aérodynamiques et nous constatons déjà les premières améliorations. » La rentrée du Moto2 se fera à Jerez le 19 février prochain.

 


Tous les articles sur les Pilotes : Stefano Manzi

Tous les articles sur les Teams : Forward Team