Après Kevin Schwantz, Kenny Roberts et le regretté Nicky Hayden, les États-Unis n’étaient plus vraiment représentés en Championnat du Monde MotoGP. Heureusement, un nouvel Américain a fait son entrée cette année dans le Mondial : il s’agit du rookie Joe Roberts, 20 ans, qui a effectué ses débuts au Qatar avec l’équipe NTS RW Racing GP en Moto2.


Joe Roberts est né le 16 juin 1997 à Los Angeles. S’il n’a aucun lien de parenté avec Kenny Roberts, il partage en revanche la même passion que son aîné depuis son plus jeune âge. Mis sur une moto à l’âge de trois ans par un père passionné, Joe n’a jamais cessé de rouler depuis.

Encouragé par ses parents, il tente sa chance en Europe en 2011 et participe à la Red Bull Rookies Cup. Il remporte la course de Brno dès sa première année, et décroche d’autres podiums en 2012 et 2013.

Il rentre ensuite aux États-Unis pour courir dans des championnats américains et se fait remarquer. Il bat en effet un record en étant le plus jeune pilote à remporter une course du Championnat Supersport Américain (AMA SSP), et domine le Championnat Moto America Superstock 600.

Il revient en Europe en 2017 pour participer au Championnat Européen Moto2, tout en prenant le départ de cinq courses du Championnat du Monde en tant que remplaçant de Yonny Hernández au sein de l’équipe AGR. Il termine cinquième du classement général FIM CEV en fin d’année, avec quatre podiums à son actif. Ses bons résultats lui permettent d’intégrer le team NTS RW Racing GP pour le Mondial Moto2 2018.

Si Joe Roberts s’est toujours habitué rapidement lors de ses années de rookie, les deux premières courses de la saison lui ont posé quelques problèmes. Le jeune Américain n’a pu faire mieux que 25ème au Qatar et en Argentine. Néanmoins motivé et aidé par son équipe qui découvre à ses côtés la nouvelle machine NTS, il sait qu’il a beaucoup de choses à apprendre, mais que les résultats finiront pas arriver, en témoigne son excellent top 10 lors de sa première course en Mondial à Brno l’an dernier.

Très motivé pour décrocher un bon résultat à Austin, l’unique pilote Américain espère que le soutien sera là : « Je suis le seul Américain, alors j’aimerais bien qu’on m’encourage. Je vais tout faire pour que les fans qui viennent me voir repartent contents. Ce serait super de voir des banderoles et des drapeaux “Joe Roberts” un peu partout. »

Joe Roberts aux côtés de Kevin Schwantz

Tous les articles sur les Pilotes : Joe Roberts

Tous les articles sur les Teams : RW Racing GP BV