Les notifications de sanctions des officiels ont fait florès cette saison à l’encontre des pilotes Moto3 mais aussi du Moto2. A chaque fois, le motif est un pilotage irresponsable de nature à causer un danger à un autre pilote. Et, toujours, après la sanction notifiée, il n’y a aucun appel. Le condamné rend donc des positions, voire pire, et encaisse. Justement, à propos d’encaisser, il faut savoir que, pour faire appel, il faut débourser 1 321 euros. Une somme que personne n’a mis sur la table. Jusqu’à Phillip Island où le directeur du team Idemitsu Honda Asia mené par Hiroshi Aoyama a effectivement délié les cordons de sa bourse. Il s’est mouillé pour son pilote Chantra. Et il a eu gain de cause !

C’est une première et elle mérite que l’on s’y attarde. L’ancien champion du monde 250 cc, Hiroshi Aoyama a fait appel de la lourde peine encourue par son pilote Chantra au terme du dernier Grand Prix d’Australie. Et il a gagné.

Somkiat Chantra, qui était encore complètement inconnu avant la saison 2019, a déjà récolté 23 points au Championnat du monde pour le team Idemitsu Honda Asia de Hiroshi Aoyama en Moto2. Il a obtenu deux places dans le top 10 ainsi qu’une troisième place au Grand Prix d’Autriche.

Mais au Grand Prix à Phillip Island, les officiels ont estimé qu’il avait piloté dans le virage 4 de façon irresponsable, au détriment d’un Dominique Aegerter devenu un dégât collatéral. Il lui a été opposé l’article 1.31.2 du “Règlement du Championnat du Monde FIM”. Il a été blâmé pour la chute du Suisse à la MV Agusta par les Commissaires MotoGP FIM. Les trois commissaires Bill Cumbow, Freddie Spencer et Ralph Bohnhorst ont donc infligé à Chantra une “pénalité sur la grille de 6 places” pour le Grand Prix de Malaisie de Sepang ce week-end. Le pilote Kalex devrait donc être pénalisé de six places après les qualifications.

Mais Chantra et l’équipe d’Idemitsu ont mis 1 320 euros sur la table dans les 30 minutes et ont déposé une réclamation contre le verdict. Les “commissaires aux appels”, en la personne de Peter Goddard et de Tom Williams (FIM), anciens pilotes de course, ont écouté attentivement les déclarations des personnes concernées. Le directeur de l’équipe, Hiroshi Aoyama, a également donné son avis. On rappellera qu’il a été Champion du Monde 250 cc 2009 sur Honda.

Les stewards ont déclaré que leur punition était basée sur des séquences vidéo et des discussions avec les pilotes et le chef d’équipage. Le têtu Aoyama a reconnu l’erreur de Chantra, mais il s’est opposé à la peine. Il a soutenu que, dans un cas similaire, le fautif en aurait été quitte pour un long tour qui ne coûte que 1,9 seconde. Finalement, les deux “stewards d’appel” ont été convaincus. Ils ont réduit la pénalité du Thaïlandais de 6 à 3 positions sur la grille.



Tous les articles sur les Pilotes : Somkiat Chantra

Tous les articles sur les Teams : IDEMITSU Honda Team Asia