Le pilote italien a décidé de quitter l’Academy de Valentino Rossi cette saison et a dû réorganiser beaucoup de choses dans son quotidien, mais il ne regrette pas son choix.

Après plusieurs années à être coaché par la VR46 Riders Academy, Lorenzo Baldassarri a fait le choix de mener sa barque tout seul. Et avec six saisons en Moto2 dont deux avec le team Pons HP40, l’Italien a désormais l’expérience nécessaire pour effectuer des changements dans sa carrière. A l’image de Nicolò Bulega et de Dennis Foggia, il se sent mieux seul. « L’an dernier mon contrat avec l’Academy arrivait à sa fin », a-t-il confié au site italien GPOne. « J’ai donc regardé autour de moi et j’ai compris qu’il valait mieux continuer seul pour ne pas trop me stabiliser. »

De quelle façon cette décision a-t-elle impacté sa vie au quotidien, maintenant que sa carrière et ses entraînements ne sont plus gérés par l’Academy de Valentino Rossi ? « J’ai changé certaines choses autour de moi », a poursuivi Baldassarri. « J’étais déjà en contact depuis quelque temps avec Simone [Battistella, le manager de Dovizioso, ndlr.], alors après avoir quitté l’Academy nous avons eu une volonté commune de commencer à travailler ensemble. Concernant l’entraînement il y a une personne qui me suit. Dans l’ensemble, je me suis créé une nouvelle équipe de travail avec laquelle je me sens bien. »

Avec trois victoires lors des quatre premiers Grands Prix de la saison en 2019, le pilote de 23 ans s’était affirmé comme l’un des protagonistes de la catégorie et était parti pour jouer le titre. Il a finalement terminé au septième rang du classement général, une déception liée à de nombreux soucis rencontrés : « Ça a été une saison particulière. J’ai progressé par rapport à 2018, je semblais avoir trouvé une bonne régularité mais une fois arrivé en Europe les choses se sont compliquées. Même si je suis parvenu à gagner à Jerez, j’étais déjà en difficulté, et lors des courses suivantes j’ai toujours dû rattraper mon retard. Je suis resté en lice pour le titre lors de la première partie de saison mais ensuite j’ai rencontré d’autres problèmes qui m’ont déconcentré et donc le résultat final n’a pas été celui escompté. »

Baldassarri peut toutefois compter sur le team Pons HP40, l’un des plus importants du championnat, pour l’épauler : « Être dans un gros team comme celui de Sito [Pons] aide beaucoup. C’est un ancien pilote qui peut vous donner de nombreux conseils. L’équipe a déjà gagné, elle a beaucoup d’expérience et ça apporte une certaine tranquillité. Avec le team Forward j’ai beaucoup grandi, j’ai accumulé beaucoup d’expérience et j’ai décroché de bons résultats. Il y a eu des moments difficiles et à un moment je pensais qu’il me faudrait arrêter faute de moto mais la situation s’est ensuite améliorée. »

Grâce au podium décroché lors de l’unique course de la saison au Qatar, l’Italien occupe la seconde place du Championnat du monde Moto2 et peut espérer réaliser de bonnes choses lorsque la saison reprendra.



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Baldassarri

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40