Le Néerlandais Bo Bendsneyder n’est pas mécontent d’avoir quitté sa KTM de Moto3 pour faire connaissance avec la Mistral610 de Moto2. Une machine en effet bien plus conviviale lorsque l’on mesure 1m80. Qui plus est, sa saison 2017 a été décevante, avec une quinzième place finale au championnat, une année dont le point d’orgue n’aura été qu’une quatrième place à Brno. Pour 2018, tout est à découvrir. Mais le pilote Tech3 est confiant. Il se dit d’ailleurs déjà au niveau d’un Remy Gardner, son équipier, qui attaque sa troisième campagne à ce niveau.

Bo Bendsneyder n’a par ailleurs pas végété durant la trêve hivernale. Sur Speedweek, il précise : « en Moto2, ma taille n’est plus un problème. Je suis plus à l’aise sur la moto et elle me donne plus de sensations. Tout est à présent normal, ce qui n’était pas le cas en Moto3. Les premiers tests à Valence se sont bien passés ».

« Cependant, j’ai compris que j’avais besoin de me muscler afin de bien exploiter une Moto2 plus lourde sur plus de tours. Il y a, de ces points de vue, une grosse différence avec le Moto3. Je me suis entraîné et j’ai pris deux kilos de muscle. Les premiers essais 2018 m’ont montré que c’était suffisant ».

Maintenant taillé pour la catégorie, il ne lui reste plus qu’à affiner sa pointe de vitesse… « Je pense que nous avons à peu près le même niveau Remy Gardner et moi. Mais c’est toujours bon d’avoir un équipier qui a l’expérience de deux ans en Moto2. J’apprécie de travailler avec lui » termine le pilote de 18 ans.



Tous les articles sur les Pilotes : Bo Bendsneyder

Tous les articles sur les Teams : Tech 3 Racing