Il y a quelques jours, le SIC Racing Team a annoncé le retrait de Zulfahmi Khairuddin du Championnat Moto2. A la recherche d’un pilote pour le remplacer depuis, l’équipe vient de communiquer son nom : il s’agit de Niki Tuuli, un jeune pilote finlandais arrivant tout droit du Supersport.


Niki Tuuli ne s’attendait certainement pas à une telle proposition lorsqu’il a commencé sa saison 2018 en Supersport. Après cinq courses, il y occupe actuellement la huitième place du Championnat et se préparait pour la prochaine course à Donington le 27 mai prochain lorsqu’il a été contacté par le SIC Racing Team : « Avant toute chose je tiens à remercier le SIC Racing Team pour cette opportunité. Je suis vraiment excité et ai hâte de relever ce défi. Courir en Moto2 était l’un de mes rêves et ce rêve devient maintenant réalité. »

Né le 26 octobre 1995 à Imatra, au sud-est de la Finlande, Niki Tuuli a commencé la moto à l’âge de onze ans, en 2006, en courant dans le Championnat Finlandais de Minimoto SM JuniorB 5. En 2008 il est sacré champion de Minisupermoto en Finlande. Il court ensuite dans le Championnat Finlandais Road Racing GP125cc de 2009 à 2011. Cette même année il participe aux sélections de la Red Bull Rookies Cup. Il n’est pas pris mais termine meilleur pilote scandinave.

En 2012 il prend part au Yamaha Racing Deutschland qu’il remporte. L’année d’après il arrive dans le Championnat Européen de SuperStock600 et y reste trois saisons, de 2013 à 2015. Il remporte une victoire et cinq podiums, et termine quatrième au classement général en 2014, son meilleur résultat au Championnat.

Avec la disparition du SuperStock600 en 2016 et son obligation de faire le service militaire en Finlande, Niki Tuuli met sa carrière en pause une grande partie de l’année, avant d’effectuer trois wild cards sur les dernières courses de la saison en Mondial Supersport où il monte à chaque fois sur le podium ! Ses excellents résultats lui permettent d’intégrer le Championnat en 2017. Il monte à deux reprises sur le podium et réalise une pole position avant de terminer septième du classement général.

Talentueux et fort de son expérience en Mondial, il est plutôt confiant sur son arrivée en Moto2, même s’il reste prudent : « Je conduis des 600cc depuis 2012, les six premières années avec Yamaha et cette saison j’ai roulé sur Honda. Bien sûr, le Moto2 est différent du Supersport mais le SIC Racing Team est une bonne équipe avec beaucoup d’expérience, alors je crois pouvoir m’adapter à la catégorie Moto2 grâce à leur aide. J’ai peu d’expérience avec Kalex. J’ai eu la chance de l’essayer fin 2016. Je sais que Kalex est excellent, alors je suis vraiment ravi de la moto.
Tout sera nouveau pour moi au Mans : la piste, la moto, l’équipe, alors j’ai besoin d’y aller étape par étape. Il n’y a pas de pression, je veux simplement apprendre ces nouvelles choses correctement. Bien évidemment, je souhaite obtenir le meilleur résultat possible et être performant, mais en même temps je dois être patient et me concentrer sur mon adaptation à la classe Moto2 à chaque tour et chaque séance. »

De son côté, Johan Stigefelt, le team manager de l’équipe, s’est exprimé sur l’arrivée de son nouveau poulain : « Niki a une bonne expérience du Championnat du Monde Supersport et court depuis un moment sur des 600cc, nous pensons donc qu’il peut bien s’adapter à la Moto2. C’est, bien sûr, une grosse étape mais c’est une très belle opportunité pour lui et nous allons l’aider avec toute l’expérience que nous avons. Il est jeune et en veut, et souhaite se prouver des choses à lui-même, c’est donc le moment idéal pour lui de le faire.
Il lui faudra certainement plusieurs courses avant d’être rapide mais nous le savons et tout le monde sera patient. Nous avons suffisamment d’expérience pour lui fournir immédiatement une bonne moto. Nous verrons au Mans. C’est un nouveau circuit pour lui, avec une nouvelle moto et une nouvelle équipe, mais j’espère que nous pourrons progresser régulièrement tout au long du week-end. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : SIC Racing Team