Moto2 : Jorge Martin s’affirme déjà comme l’outsider

par | 23 février 2019

Lors des trois jours de test à Jerez qui a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire de la catégorie Moto2, il est un pilote qui a peut-être plus impressionné que d’autres. Il s’agit du Champion du Monde en titre de Moto3, Jorge Martin. Pendant que ses anciens adversaires et tout aussi nouveaux que lui dans la discipline éprouvaient toutes les difficultés du monde pour se mettre à la page, lui, officiel KTM auprès de Brad Binder, s’inscrivait dans le top 10. De quoi être considéré comme un outsider de choix pour la future saison.

Le Champion du Monde de Moto3, Jorge Martin, participera à la catégorie Moto2 après de nombreuses célébrations vécues en 2018 avec beaucoup d’éloges collectés. Après huit victoires dans le très disputé Moto3 2018 et la concrétisation du titre, l’Espagnol s’attelle à une tâche plus difficile. L’ancien vainqueur de la Red Bull Rookies Cup a été rappelé à KTM et Red Bull et transféré à l’équipe Ajo Moto2 en tant que coéquipier de Brad Binder. Il succède ainsi à Miguel Oliveira, parti en MotoGP chez Tech3 Red Bull KTM.

Lors des essais de Jerez en novembre, le champion du monde et recrue en Moto2 s’est gravement blessé le premier jour à une épaule et à une jambe. Il est revenu en février sur le même tracé pour cinq jours de tests et il en est reparti avec un top 10. De quoi s’enthousiasmer. Or, c’est exactement ce dont ne veut pas son patron Aki Ajo !

Le patron du team éponyme explique : « Jorge est certainement l’un des plus grands talents que nous ayons vus récemment. Tout le monde pouvait voir et vivre cela dans le paddock. Il est l’un des meilleurs de la jeune génération. Bien sûr, je m’attends à ce qu’il soit également un pilote de haut niveau en Moto2. C’est toujours une question de temps. Personne ne peut jouer devant en Moto2. Certains peuvent le faire en quelques mois, d’autres ont besoin de quelques années ».

Il rappelle aussi l’état de son pilote : « il est remis de son accident de novembre, mais je pense qu’il n’a pas encore toute la force qu’il possédait avant l’accident. Pour lui, ces cinq jours ont été un défi difficile. Nous pouvons mieux évaluer son niveau ».

Et ce niveau est visiblement élevé ! Au point que d’aucuns commencent déjà à le comparer à un certain Maverick Viñales : « oui, Maverick a réussi. Mais vous connaissez mon style de travail et mon approche » tempère Aki Jo sur Speedweek. « Si Jorge est en bonne forme, nous avons de bonnes chances de bien progresser au début de l’année. Mais il n’est pas important de gagner l’une des premières courses. Il est plus important pour lui de comprendre le travail, d’apprendre à connaître l’équipe et la moto. C’est la base d’une performance constante et croissante ».

Moto2, chronos test Jerez:

1.Brad Binder, KTM, 1:40,982 min
2. Sam Lowes, Kalex, 1:40,989
3. Iker Lecuona, KTM, 1:41,111
4. Luca Marini, Kalex, 1:41,146
5. Lorenzo Baldassarri, Kalex, 1:41,149
6. Álex Márquez, Kalex, 1:41,208
7. Nicolò Bulega, Kalex, 1:41,281
8. Jorge Navarro, Speed up, 1:41,302
9. Remy Gardner, Kalex, 1:41,378
10. Jorge Martin, KTM, 1:41,385
11. Marcel Schrötter, Kalex, 1:41,395
12. Tetsuta Nagashima, Kalex, 1:41,417
13. Augusto Fernandez, Kalex, 1:41,472
14. Tom Lühti, Kalex, 1:41,508
15. Bo Bendsneyder, NTS, 1:41,608
16. Xavi Vierge, Kalex, 1:41,625
17. Enea Bastianini, Kalex, 1:41,651
18. Joe Roberts, KTM, 1:41,706
19. Fabio Di Giannantonio, Speed-up, 1:41,736
20. Dominique Aegerter, MV Agusta, 1:41,953
21. Andrea Locatelli, Kalex, 1:42,011
22. Simone Corsi, Kalex, 1:42,53
23. Stefano Manzi, MV Agusta, 1:42,061
24. Jake Dixon, KTM, 1:42,158
25. Steven Odendaal, NTS, 1:42,168
26. Lukas Tulovic, KTM, 1:42,247
27. Somkiat Chantra, Kalex, 1:42,318
28. Philipp Öttl, KTM, 1:42,672
29. Khairul Idham Pawi, Kalex, 1:42,729
30. Marco Bezzecchi, KTM, 1:42,756
31. Dimas Ekky Pratama, Kalex, 1:43,441
32. Xavier Cardelús, KTM, 1:43,561

 

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Ajo Motorsport