De Diana Tamantini / Corsedimoto.com

Comment se comportent les nouveaux venus dans cette saison de Moto2 ? De Canet dans le groupe de tête au Champion du monde Moto3 Dalla Porta plus en difficulté, voici les résultats après 6 GP.

Cette année, six jeunes pilotes font leurs débuts dans la catégorie Moto2. Il s’agit d’Arón Canet, Héctor Garzó, Marcos Ramírez, Lorenzo Dalla Porta, Andi Gilang Farid Izdihar et Kasma Daniel Kasmayudin. Trois d’entre eux viennent du Moto3, deux du Championnat d’Europe (dont un parallèlement au MotoE) et un du Championnat d’Asie de course sur route (avec quelques wildcards dans le CEV Moto2). Les débuts peuvent sembler plus simples pour certains et plus complexes pour d’autres : Comment ces garçons se sont-ils débrouillés après 6 Grands Prix ? Voyons leurs résultats en détail.

ARÓN CANET

L’Espagnol de l’équipe Aspar se distingue assurément lors de cette première saison. Vice-champion Moto3, Canet affiche une progression continue : Lors des cinq premiers GP de la saison, il a toujours figuré dans le top 10, avec deux cinquièmes places dans l’épreuve double à Jerez de la Frontera. La seule erreur jusqu’à présent a été celle de la course en Styrie, qui l’a conduit à une chute et au premier zéro de la saison. C’est vraiment dommage, puisqu’il était parti de la pole position…
Mais malgré cela, avec 43 points, l’écart sur ses rivaux pour le titre de Rookie of the Year reste plutôt important : Le 2e classé doit déjà récupérer 31 longueurs.

HÉCTOR GARZÓ

Le pilote espagnol, engagé in extremis par Sito Pons (avec qui il a signé pour deux ans), en est à sa première saison complète dans le championnat du monde. Il n’a fait que quatre apparitions dans le passé en tant que remplaçant de pilotes blessés. Il court en CEV Moto2 depuis 2017 et l’année dernière en parallèle, il a également participé à la première saison MotoE (4e dans les deux championnats). Au cours des six courses qu’il a disputées jusqu’à présent, il a marqué à trois reprises : 12e en Espagne, 15e en Autriche et enfin 9e au Grand Prix de Styrie. Au total, il possède 12 points au classement général et c’est lui qui occupe la deuxième place du classement des débutants, actuellement loin de Canet.

MARCOS RAMÍREZ

Troisième et dernier rookie ayant marqué des points dans la catégorie intermédiaire. Le pilote andalou fait ses débuts avec l’American Racing Team après sa meilleure saison en Moto3 : Une 3ème place grâce à deux victoires, deux podiums et de nombreuses places dans le top 10. Les débuts dans la catégorie supérieure ne sont pas toujours aussi simples : pour lui, nous ne dénombrons qu’un seul résultat dans la zone des points, précisément une 15e place dans son “GP à domicile” en Andalousie. En Styrie, il n’a manqué qu’une seule position, en franchissant la ligne d’arrivée à la 16e place.

LORENZO DALLA PORTA

Nous arrivons au champion du monde Moto3 en titre, engagé par Italtrans Racing Team pour cette première saison dans la catégorie intermédiaire du MotoGP. Il faut dire qu’avant cette année, il n’avait jamais essayé une Moto2 ni une 600, et c’est très probablement un facteur qui influence particulièrement son année. Pour l’instant, il n’a pas encore marqué de points, même s’il semble s’en rapprocher. Son meilleur résultat lors des six épreuves de 2020 est une 17e place dans le dernier Grand Prix jusqu’à présent, celui de Styrie.

ANDI GILANG FARID IZDIHAR

Comme Garzó, ce n’est pas un débutant absolu. En fait, l’année dernière, le jeune Indonésien a eu l’occasion de faire ses débuts dans le GP de Misano en remplacement de son compatriote Dimas Ekky Pratama, blessé. Cette année 2020 est sa première saison complète en Moto2, engagée par le Honda Team Asia. Au cours de ses trois dernières saisons, il a roulé en Moto3 CEV et en tant que  wildcard en championnat d’Europe Moto2, et il a également participé régulièrement au Championnat d’Asie de course sur route, catégorie SuperSports 600cc, jusqu’à l’année dernière. Ses débuts mondiaux ne sont pas faciles : Pour l’instant, ses meilleurs résultats sont deux vingtièmes places obtenues lors du double round à Jerez.

KASMA DANIEL KASMAYUDIN

Le dernier rookie est un jeune pilote malaisien, aligné dans les rangs du Team SAG Racing. Comme son collègue indonésien, il a été actif dans l’ARRC SuperSport 600 jusqu’à l’année dernière, mais il a également couru sa première et unique saison en CEV Moto2. A son actif, nous comptons une wildcard en mondial en 2017 sur sa propre piste, mais dans la catégorie Moto3 à l’époque où il courait dans le championnat du monde junior Moto3. Ses débuts en championnat du monde se sont révélés jusqu’à présent particulièrement complexes (en raison également de problèmes techniques et économiques) : Son meilleur résultat est une 22e place obtenue lors du GP d’Espagne.

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Diana Tamantini