En 2017, Romano Fenati fera sa cinquième saison dans une catégorie Moto3 découverte en 2012. A 21 ans, soit le même âge que Maverick Viñales, il se lancera dans la bataille avec une Honda du team Ongetta aux côtés de Jules Danilo. Ceci après avoir été invité à sortir du team VR46 après neuf Grands Prix disputés en 2016. Une situation de crise qui l’a contraint à faire le deuil d’une ambition en Moto2. Mais ce n’est que partie remise.

Jusqu’au Grand Prix d’Autriche, tout souriait à Romano Fenati. Malgré l’éloignement de la perspective d’un titre mondial qui s’offrait de plus en plus à un Brad Binder au sommet de sa confiance et de son art, l’Italien était promis au Moto2 l’année suivante par son team VR46 prêt à monter d’un cran.

Et puis on connaît la suite. Un coup d’arrêt qui a aussi obligé « Fenny5 » à revoir ses plans : « j’avais une offre de Boscoscuro pour une Speed Up. C’était une moto que j’avais essayée et que j’appréciais vraiment. Mais avec le problème rencontré j’ai froidement étudié ma situation ».

« Je m’étais entraîné avec une Kalex, et m’engager sur une autre moto m’aurait amené à tout reprendre. Je ne sous-estime certainement pas l’étape du Moto2. C’est une catégorie difficile. J’aurais dû l’aborder en sortant d’une mauvaise période. Et je ne voulais pas y donner une mauvaise impression tout de suite après cette mauvaise passe en Moto3 ». Des propos plein de bon sens tenus sur GPOne. La démonstration, aussi, d’un Fenati en pleine maturité. Assurément, il sera un client pour la couronne 2017 en Moto3.



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ongetta-Rivacold, SKY Racing Team VR46