Malaise chez les Malaisiens ! Zulfahmi Khairuddin, qui avait été mobilisé pour remplacer au sein du team SIC racing Team engagé en Moto2 un Hafizh Syahrin promu de la dernière minute en MotoGP chez Tech3, jette l’éponge. Son début de saison anonyme a apparemment eu raison de son moral. Il ne reste plus à l’équipe qu’à lui trouver son remplaçant, à deux semaines du HJC Grand Prix de France.

Le communiqué du pilote est sans ambages : « après la dernière course à Jerez, j’ai compris qu’il me serait très difficile d’améliorer mes résultats. Après avoir bien réfléchi, et après avoir eu une longue discussion avec l’équipe, j’ai décidé qu’il serait mieux que j’arrête ma carrière en Moto2. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui sont impliqués dans ce projet, à commencer par le SIC Chief Executive Officer Dato’ Razlan Razali et le team manager Johan Stigefelt. Ils ont cru en moi et ils m’ont donné une chance. Je suis désolé pour l’équipe et les sponsors si cette décision peut paraître brutale ».

Elle l’est en effet mais personne ne lui en veut : « il n’était sans doute pas prêt mentalement et physiquement pour aborder le dur défi du Moto2. Il a donné tout de même le meilleur de lui-même mais il n’a pas réussi à améliorer ses chronos. Nous acceptons sa décision et nous continuons notre projet » a commenté Dato’ Razlan Razali.

Zulfahmi Khairuddin évoluait en Supersport sous la bannière du Orelac Racing Verdnatura depuis deux saisons avant de retrouver les Grands Prix. Son meilleur résultat est une seconde place prise en 2016 à Sepang. Il est monté par deux fois sur le podium en Moto3 alors qu’il pilotait pour KTM en 2012. Sa présente saison se résumera donc en quatre Grands Prix. 28e au Qatar, il s’est ensuite classé 26e en Argentine puis 27e à Austin avant d’abandonner à Jerez.



Tous les articles sur les Pilotes : Zulfahmi Khairuddin

Tous les articles sur les Teams : SIC Racing Team