Le pilote italien est revenu sur le Grand Prix du Qatar, son éventuel passage en Moto2 ainsi que sur la situation actuelle.

Chaque semaine, les pilotes s’entretiennent avec leurs fans via des lives sur les réseaux sociaux, ou bien avec des journalistes sur leur site. A défaut de pouvoir les admirer en piste et d’entendre leurs déclarations via les micros officiels ou les articles rédigés par les médias, c’est un bon moyen de continuer à avoir de leurs nouvelles et de savoir ce qu’ils font et comment ils vivent la situation.

Andrea Migno s’est à son tour prêté au jeu via le site italien GPOne et est ainsi revenu sur ce moment inédit pour tous, qui est arrivé au moment où les catégories Moto2 et Moto3 venaient d’effectuer leur dernier test de pré-saison au Qatar, leur permettant de disputer leur unique course de la saison pour l’instant; une course qui ne s’est pas particulièrement bien passée pour l’Italien qui a passé la ligne d’arrivée en 16e position.

« Malheureusement j’ai terminé avec un résultat bien moins bon que ce que j’espérais, même si nous étions conscients de nos difficultés », a-t-il expliqué. « J’aurais aimé me battre pour le podium mais je n’y suis pas parvenu. Il nous manquait quelque chose pour améliorer notre compétitivité. »

Depuis son arrivée en Championnat du monde en 2014, Migno ne parvient pas à maintenir une stabilité dans ses résultats, alternant tour à tour les avant-postes et le fond du classement. Il compte à ce jour six podiums dont une victoire, mais n’a jamais fait mieux que neuvième au classement final du championnat. Les années passent, et un passage en Moto2 pourrait être envisagé, même s’il n’a jamais pu se faire : « J’aimerais beaucoup vu que mon objectif a toujours été de faire de bonnes choses en Moto3 pour ensuite changer de catégorie, mais pour le moment je n’y suis pas encore arrivé. »

 

 

 

En attendant de reprendre la piste et de tenter de se hisser parmi les premiers pour envisager un meilleur avenir, Migno est confiné chez lui, comme beaucoup. « C’est une période un peu particulière pour tout le monde. Je passe mes journées à m’occuper de ma maison, mais je joue aussi à la console », a-t-il reconnu. « J’aime beaucoup Gran Turismo mais aussi PES. Je reconnais qu’avec les gars de l’Academy on se livre à de belles bagarres sur Gran Turismo toutes les semaines et le niveau est élevé. »

Ces derniers jours, de nombreuses hypothèses circulent concernant les conditions de reprise du Championnat, et l’une d’elle serait de ne faire rouler que la catégorie reine, une solution qui ne convient évidemment pas au pilote de Moto3 : « Pour moi faire courir juste le MotoGP est bizarre, mais même si on arrive à un point où il faut s’attendre à tout. Depuis plusieurs années le MotoGP est vu comme le top du top et est donc traité comme tel en conséquence, sans compromis. Le fait est, comme l’a dit Paolo Simoncelli, que le Moto2 et le Moto3 mériteraient plus de respect, donc d’être traités comme des catégories à part entière du motocyclisme et avec des êtres humains. »



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Migno

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46 Moto3