Il y a une bonne ambiance au sein du Sky Racing Team VR46, l’équipe montée de toutes pièces par Valentino, qui engage Marco Bezzecchi et Luca Marini en Moto2, ainsi qu’Andrea Migno et Celestino Vietti en Moto3. Ce soutien très efficace donne une chance royale aux jeunes pilotes italiens, et tout le monde passe un bon moment dans une ambiance sympa.

Il y a bien sûr dans tout cela du positif et du négatif, et à coup sûr le Grand Prix du Qatar fait partie de la deuxième catégorie. Sur le circuit de Losail, ces jeunes espoirs italiens ont vu les podiums de loin, avec Andrea Migno seizième en Moto3 et Celestino Vietti vingt-huitième, alors qu’en Moto2 Marco Bezzecchi terminait douzième, tandis que Luca Marini ne pouvait rejoindre l’arrivée.

Vendredi dernier, Migno fut invité par Motogp.com à s’entretenir avec ses fans, et quelle ne fut pas sa surprise de découvrit soudain Vale se joignant à la discussion ! « Valentino est mon idole, et je ne dis pas ça seulement parce qu’il m’entend et qu’il vient d’entrer dans l’émission en direct » s’est écrié Andrea en éclatant de rire.

Né le 10 janvier 1996, Migno a remporté jusqu’à présent un seul Grand Prix. C’était en 2017 au Mugello, ce qui lui valut une grande popularité en Italie. Il est monté six fois sur le podium, et a réalisé une pole position récemment à valence en 2019 (sur une KTM du Mugen Race).

« J’ai commencé quand j’étais enfant, a expliqué Andrea, car j’ai eu la chance de vivre près d’une piste qui a vu grandir de nombreux pilotes et c’est là que je suis monté sur une minimoto pour la première fois. Puis ce fut l’amour et je ne me souviens pas d’un jour de ma vie où je n’ai pas rêvé de faire de la moto ou n’ai pas eu le désir de devenir pilote. »

« Je reconnais cependant que c’est un sport où il faut beaucoup de chance en plus du talent : il faut avoir les bonnes personnes qui peuvent vous aider. Il est important de demander, de demander et de demander encore. Insistez comme vous insistez quand vous voulez vous faire acheter votre mobylette ! »

« En 2013, le projet de l’Académie venait de commencer. J’ai été l’un des premiers et l’idée d’avoir affaire à Valentino Rossi a été pour moi le couronnement d’un rêve. L’entraînement avec une légende qui est aussi votre idole… »

« Je l’avais rencontré peu de temps auparavant, quand il était chez Ducati : entrer dans son stand à Misano est un souvenir qui me donne encore la chair de poule. » Et, selon les personnes bien informées, Migno a toujours été le préféré de Valentino. Ce doit être à cause de ce personnage toujours porté à l’autodérision, souvent drôle. « On me dit toujours que je suis fou. Je ne sais pas si fou ou dingue sont des définitions justes, je sais simplement que j’ai toujours été comme ça. On en plaisante souvent avec les gars de l’Académie, c’est vraiment une famille, le meilleur endroit pour grandir dans le sport moto. »

« Mugello est sans aucun doute mon circuit préféré. L’environnement du Mugello ne peut être reproduit sur aucun circuit, mais il y a d’autres aménagements que j’aime particulièrement, comme Brno et Sepang. En revanche, je ne peux pas digérer le Sachsenring. S’ils annulaient ce GP, ce ne serait pas un mal (rires). »

« Luca Marini lui-même est l’une de mes idoles. J’ai une relation spéciale avec ceux de l’Académie et il est clair que si vous me demandez quels sont les pilotes avec lesquels je me suis le plus lié, je réponds Vale et les autres du ranch. Mais dans le paddock, je connais plus ou moins tout le monde et j’ai aussi beaucoup de sympathie pour Dovizioso et Petrucci, ainsi que pour Bulega et Baldassarri. »

« Les adversaires les plus coriaces que j’ai rencontrés ? Masiá est vraiment, peut-être, le plus coriace. Mais même Arenas et Fernández ne plaisantent pas du tout. »

« Ces jours-ci, j’essaie de m’essayer à la cuisine, d’apprendre quelque chose. Et puis il y a ma collection de casques miniatures de pilotes célèbres. Mes parents ont un kiosque à journaux, je ne peux donc pas manquer une seule sortie lorsque des séries sont proposées. Mes préférés, en ce moment, en ce qui concerne les quatre roues, sont ceux d’Hamilton, Senna, Lauda et Hunt. »

Source : Motogp.com

Photos © Sky Racing Team VR46



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Migno, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46 Moto3