Les pilotes MotoGP ne sont pas insensibles à ce qui se passe dans le paddock des Grands Prix. Certains y font des affaires, d’autres y investissent et il arrive même qu’on y fasse les deux. L’exemple type étant un Valentino Rossi aussi redoutable sur la piste que dans les affaires où la gestion d’écuries comme de l’élevage de champions. Mais le Doctor n’est pas le seul à varier les plaisirs. Ainsi, Jorge Lorenzo.

Por Fuera est en effet particulièrement impliqué dans le développement d’une enseigne « Skull Rider » qui fait dans la fripe et les lunettes. Avec le dénommé Sito Herrera, l’officiel Ducati tient la moitié du capital de cette société qui a décidé de se faire mieux connaître en soutenant les efforts d’une équipe en Moto3 cette saison.

Une aubaine pour le team RBA KTM qui a vu partir cet hiver un de ses pilotes en la personne de Juanfran Guevara. Cette année, la moto sera entre les mains de Gabriel Rodrigo et de Kazuki Masaki, une machine aux couleurs de Skull Rider, ce qui fait évidemment plaisir au patron Jose Gutiérrez Boé : « Skull Rider est effectivement notre sponsor majeur et c’est une société qui appartient pour 50% à Sito Herrera et pour 50% à Jorge Lorenzo. Ils ont confiance en nous et nous sommes heureux de les avoir avec nous. Ils ont tous les deux une grande expérience du paddock. Nous sommes fiers de cette association ».

Une rencontre qui se limitera au nom sur le carénage. Car Jorge Lorenzo ne jouera pas les mentors pour les pilotes : « Jorge a déjà assez à faire avec son travail de pilote chez Ducati. Ce serait impossible qu’il vienne aider nos pilotes. Il fait son travail, nous faisons le nôtre. Mais sa société soutient notre team, ce qui nous rend vraiment très heureux ». Aux derniers tests de Valence, Masaki a terminé douzième et Rodrigo quatorzième.



Tous les articles sur les Pilotes : Gabriel Rodrigo, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : RBA Boé Skull Rider