Un an après son coup de folie à Misano, le pilote italien affronte sa manche à domicile motivé, et bien décidé à reprendre sa carrière là où il l’avait laissée.

Ce week-end représente un moment important pour Romano Fenati. Il y a un an, lors de la course de Misano, il réalisait un geste fou sur Stefano Manzi et en payait le prix fort avec les conséquences que l’on connaît. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’Italien aborde plutôt sereinement ce rendez-vous.

« Je ne pense plus du tout à ce qu’il s’est passé il y a un an. J’essaye d’y penser comme s’il s’agissait d’une course semblable aux autres, durant laquelle j’attaquerai fort et je travaillerai comme nous l’avons fait lors des derniers Grands Prix », a-t-il déclaré auprès de La Gazzetta dello Sport, en reconnaissant toutefois que « cela sera plus spécial que les autres fois. »

Revenu en Moto3 au sein du team Snipers en début d’année, Fenati a mis du temps avant de se familiariser de nouveau avec la catégorie. Décidé à se retirer de la compétition l’an dernier, le patron et le team manager de l’équipe ont dû argumenter pour qu’il accepte de revenir : « Stefano Bedon et Cecchini ont recommencé à me parler et, même si cela n’a pas été simple, ils sont parvenus à me convaincre. Ne pas courir n’était pas et n’est pas ma vie. »

Désormais remotivé et complètement boosté par sa victoire en Autriche, il souhaite reprendre sa carrière là où il l’avait laissée, c’est-à-dire en Moto2 : « Cela a été dévastateur [de revenir en Moto3], je n’étais plus habitué à courir de cette façon. Je suis passé des adultes à un retour avec les “enfants”. Actuellement, je suis en discussion avec Gresini, Aspar et MV Agusta pour revenir tout de suite dans la catégorie intermédiaire. Rester en Moto3 serait inutile. Je perdrais la motivation. Il est temps de passer dans la catégorie supérieure, et il est déjà tard. »

Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team