Le pilote italien, ancien élève de la VR46 Riders Academy, apprécie son nouvel environnement chez Leopard et se sent prêt à reprendre au plus haut niveau, même s’il se montre prudent sur les informations dévoilées.

Ancien pilote du Sky Racing Team VR46, Dennis Foggia a décidé de changer d’équipe et de quitter la VR46 Riders Academy cette année pour repartir de zéro. L’Italien a toutes les cartes en main pour réussir avec un guidon dans l’équipe Championne du monde en titre, en plus d’avoir trouvé, selon ses dires, un très bon environnement.

« Je me suis tout de suite senti bien », a-t-il déclaré au site italien GPOne. « Malgré l’ambiance familiale, la valeur des gars de mon équipe ne peut être remise en cause. Il y a tout ce dont on a besoin pour faire des résultats. La différence principale que j’ai remarqué, c’est le fait que chez Leopard ils me traitent comme un véritable pilote. Lorsque j’entre dans le box, je suis un pilote professionnel. La Honda m’a aussi tout de suite plu, elle a beaucoup à m’apporter. »

S’il a hérité du meilleur guidon du plateau, les interrogations n’en restent pas moins nombreuses sur les raisons qui l’ont poussé à quitter l’une des meilleures équipes de la catégorie. « Lors de la deuxième saison, je n’étais pas bien dans l’équipe », a-t-il expliqué. « J’avais des objectifs mais à cause de certains problèmes je ne parvenais pas à rouler fort et la piste le confirmait. »

« Nous ne sommes pas parvenus à un compromis avec l’Academy, donc j’ai décidé de partir, comme d’autres. Ça a été à la fois un problème technique dans le team et un problème humain au sein de l’Academy et l’ensemble m’a amené à prendre cette décision. Le team Leopard m’avait déjà contacté en 2018 mais je voulais encore croire au projet dans lequel j’étais. Les choses ne se sont pas passées comme je l’espérais du coup j’ai décidé de changer. »

2020 représente donc un nouveau départ pour l’Italien, qui s’est plutôt bien débrouillé pour ses débuts sur la Honda. Malgré une mauvaise qualification en 19e position, il est parvenu à remonter jusqu’à la neuvième place et aurait même pu marquer encore plus de points : « C’était positif, je suis arrivé à la première course dans le bon état d’esprit. Bien évidemment, je dois encore tirer tout le potentiel de la moto et du team, vu que tout est nouveau. Nous devons nous connaître comme il le faut. »

« J’ai commis une petite erreur à deux tours de l’arrivée qui a en partie compromis ma course, donc je suis un peu resté sur un sentiment d’amertume, mais il s’agissait d’une course de transition pour moi et à présent je suis prêt à donner le meilleur de moi-même. »

Il lui faudra cependant attendre la reprise de la saison, qui a été annoncée pour le 19 juillet à Jerez. Toutefois, Foggia reste prudent : « Chaque jour les nouvelles sont différentes. Je suis un peu pessimiste quant au fait de reprendre mais j’espère de tout cœur que ça se fera. Un championnat réduit ne serait pas un problème pour moi. Je vais surement devoir être plus cynique pour faire de bonnes choses avec moins de courses. »



Tous les articles sur les Pilotes : Dennis Foggia

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing