Le pilote écossais poursuit une seconde année consécutive avec le Sepang Racing Team et compte utiliser toute son expérience et le cap franchi grâce à son équipe pour jouer aux avant-postes cette année.

Avec le team Petronas, John McPhee semble enfin avoir trouvé l’équilibre qui lui manquait depuis sa première saison complète en 2013 dans la petite catégorie. Auteur de sa meilleure saison l’an passé avec une victoire, deux podiums, deux pole positions et la cinquième place finale au championnat, l’Écossais semble être parti pour faire encore mieux cette année.

Et pour cause, il est passé à 53 millièmes de la victoire au Qatar et a donc démarré l’année avec une seconde place. Même si le championnat est désormais à l’arrêt, McPhee affiche une confiance et une force nouvelles, due à sa très belle union avec son team, et il sera sans aucun doute dans le coup dès le prochain GP.

« Cette première course de la saison a été fantastique ! Je pense qu’avec le recul, maintenant que nous ne savons pas quand nous pourrons rouler à nouveau, c’était important pour moi et l’équipe d’avoir pu démarrer avec un podium et même de nous battre pour la victoire au Qatar. Nous avons réalisé une pré-saison vraiment solide et avons beaucoup travaillé sur nos réglages de l’an dernier », a-t-il déclaré lors d’une interview publiée sur le site de son équipe.

« C’est la première fois de toute ma carrière que j’ai encore la même moto, la même équipe et les mêmes personnes pour travailler avec moi et c’est vraiment précieux car j’ai pu arriver avec le sourire sous le casque au premier test puis à la première course de la saison. Le feeling était là, la confiance aussi et nous avons pu progresser ensemble pour atteindre nos objectifs à chaque test et au GP. »

 

 

 

Sept saisons, sept teams et trois motos différentes. Difficile alors de maintenir une régularité, le changement étant constant. Pourtant, après deux premières saisons d’apprentissage, il montait déjà sur son premier podium et réalisait ses premières pole positions. L’année suivante il s’imposait pour la première fois, et terminait dans le top 7 final l’année encore d’après. Son potentiel, l’Écossais a toujours su le montrer malgré les difficultés, et après de belles promesses dans l’équipe française du CIP en 2018, la révélation est véritablement arrivée l’an dernier et le Sepang Racing Team lui a enfin apporté la stabilité qui lui manquait.

« Je crois que le cap le plus important a été d’avoir cette continuité avec l’équipe et la moto », a-t-il expliqué. « Je n’ai pas nécessairement l’impression de piloter différemment, si ce n’est que je le fais peut-être avec un peu plus de confiance grâce à l’équipe  et aux personnes fantastiques que j’ai avec moi. Je pense que c’est parce que nous savons ce qui fonctionne donc nous avons pu travailler à l’amélioration de nos points faibles. Nous avons donc globalement franchi un cap supplémentaire. »

Pilote le plus âgé de la catégorie, celui qui fêtera ses 26 ans le 14 juillet prochain affiche désormais une solide expérience pour contrer les jeunes recrues du Moto3, un atout de taille pour tenter de les battre : « Si nous pouvons rouler, je pense que le Championnat 2020 sera l’un des plus excitants et des plus serrés. Chaque année certains passent en Moto2 mais cette saison il semble qu’ils soient nombreux à être arrivés dans le championnat et à être rapides. Nous avons vu dès le Qatar que 15 pilotes se sont battus pour la victoire. Dire un nom est très difficile, mais évidemment des gars comme [Tony] Arbolino, [Albert] Arenas et [Ai] Ogura ont semblé forts lors des tests et en course. Heureusement, je me sens vraiment bien et je pense que nous avons nos chances pour nous battre lorsque nous pourrons revenir en piste. »



Tous les articles sur les Pilotes : John Mc Phee

Tous les articles sur les Teams : SIC Racing Team