L’année prochaine, Tony Arbolino ne courra plus sous les couleurs de l’équipe Sic58 Squadra Corse. En soit, cela ne va révolutionner ni votre vie, ni le monde de la moto. Mais cela mérite néanmoins un petit éclairage…

Lorsqu’il a perdu son fils fin 2011, Paolo Simoncelli a tout d’abord eu la légitime volonté de perpétuer la mémoire de Marco. Ce fut fait à travers une fondation, ce qui prit quelque temps. Puis, la volonté d’aider les jeunes talents italiens l’a poussé à créer une équipe de course. C’est ainsi que naquit début 2013 la Sic58 Squadra Corse qui opéra tout d’abord en championnat d’Italie avec Kevin Sabatucci et Mattia Casadei comme pilotes.

En 2014, Mattia Casadei se voyait adjoindre Nicodemo Matturro en Moto3, mais aussi Tony Arbolino en Pré Moto3. Ce dernier remporte le titre national et participe aux deux dernières manches du championnat d’Espagne CEV Repsol Moto3, auquel il participera également les deux saisons suivantes, toujours sous les mêmes couleurs blanches et rouges.

Après être arrivé 12e en 2015 et 9e en 2016, Tony Arbolino a fait cette année le « grand saut » en Grand Prix en même temps que la Sic58 Squadra Corse, et il en occupe la 29e place du classement général sur une Honda, avec 2 points inscrits en Argentine.

En 2018, les chemins du pilote et de son écurie qui l’a accompagné durant ces quatre années vont donc se séparer. Mais pas d’une très belle façon.

Paolo Simoncelli a tenu à le dire sur son site : « je commence par ce que tout le monde me demande : pourquoi Tony s’en va de l’équipe. Eh bien, après quatre ans, l’idée de changer d’équipe est logique et je ne peux qu’être heureux pour lui, car il sera dans une très bonne équipe. Heureux parce que nous l’avons fait grandir, et s’il est maintenant un pilote recherché dans le Championnat du Monde, ne me blâmez pas si nous nous prenons un peu le mérite ! Je regrette seulement de l’avoir appris par la Gazzetta dello Sport, et non pas directement de lui. » 

Tony Arbolino sera peut-être un jour un pilote rapide et reconnu. Souhaitons qu’il progresse également dans le domaine des relations humaines…

Âgé de 17 ans, le pilote italien roulera l’année prochaine et en 2019 sur l’unique Moto3 du team Snipers de Mirko Cecchini, aux côtés de Romano Fenati en Moto2.



Tous les articles sur les Pilotes : Tony Arbolino

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse