Andrea Migno (Mugen Race) s’était qualifié en pole position, devant Marcos Ramírez (Leopard Racing) et Jaume Masiá (Mugen Race). On trouvait sur la deuxième ligne Arón Canet (Sterilgarda Max Racing Team), Sergio Garcia (Estrella Galicia 0,0) et Filip Salac (Redox PrüstelGP), puis sur la troisième Lorenzo Dalla Porta (Leopard Racing), Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse) et Romano Fenati (VNE Snipers).

Valencia Moto3™

2018

2019

FP1

1’52.782 Nakarin Atiratphuvapat

1’40.291 Marcos Ramírez
FP2

1’51.873 Alonso Lopez

1’39.612 Jaume Masiá
FP3

1’49.406 Marco Bezzecchi

1’39.492 Marcos Ramírez
Q1

XXX

1’39.500 Tatsuki Suzuki
Q2

1’46.773 Tony Arbolino

1’38.683 Andrea Migno
Warmup

1’50.712 Marco Bezzecchi

1’39.959 Jaume Masiá
Course

Öncü, Martin, McPhee

Garcia, Migno, Artigas
Record

1’38.428 Jorge Martin (2017)

Lorenzo Dalla Porta ayant été titré et Aron Canet assuré de la deuxième place, l’intérêt de la course se reportait sur la lutte pour la troisième position que se livraient Tony Arbolino (175 points) et Marcos Ramírez (174). John McPhee (156) avait encore une chance, mais assez limitée.

Lors de la mise en grille, la température de l’air était de 14° et celle du tarmac de 10°. Le départ était retardé en raison de liquide perdu sur la piste par la KTM d’Arón Canet. L’Espagnol chutait ainsi que Ayumu Sasaki, sans gravité.

La piste était nettoyée et la course allait partir avec un léger retard.

A l’extinction des feux, le plus rapide à s’élancer était Marcos Ramírez.

Jaume Masiá le doublait, mais il chutait, sans gravité dans le Virage 4. Ramírez récupérait la première position devant Migno, Garcia, Salac, Suzuki et Arbolino. Ramírez creusait un impressionnant écart de 1.4 à l’issue du deuxième tour, devant Suzuki, Migno et Garcia. Niccolò Antonelli, Makar Yurchenko, Carlos Tatay, Jeremy Alcoba et Dennis Foggia chutaient dans le Virage 11. La moto de Foggia brulait, ce qui entraînait l’interruption de la course au drapeau rouge.

Trois tours n’ayant pas été complétés, tous les pilotes qui le pouvaient avaient le droit de repartir. La distance de l’épreuve était réduite à 15 tours, avec les places originales sur la grille.

Jaume Masiá , souffrant de l’épaule gauche, déclarait forfait pour la suite. Niccolò Antonelli également, en raison de sa clavicule blessée, ainsi que Dennis Foggia transporté au PC médical, de même de Carlos Tatay. Romano Fenati, n’étant pas sorti des stands à temps, devait partir de l’arrière de la grille.

Lors de ce nouveau départ, le plus rapide à s’élancer était Migno devant Ramírez, Canet, Salac, Suzuki, Garcia, Arbolino et Dalla Porta.

Ramírez s’emparait de la première position, devant Migno, Canet et Salac. Fenati remontait à la vingt-et-unième place, juste derrière Can Öncü.

Six pilotes se détachaient à l’issue du premier tour : Ramírez, Suzuki, Migno, Canet, Garcia et Salac. Arenas septième était déjà à plus de deux secondes.

Albert Arenas chutait peu après sans gravité et le septième devenait alors Tony Arbolino à 2.8 du leader.

Darryn Binder chutait sans gravité dans le Virage 4. Arbolino, Dalla Porta, Lopez et McPhee tombaient tous ensemble dans le Virage 4. Raul Fernández chutait sans gravité dans le Virage 5, et il ne restait donc plus que 19 pilotes en piste après 4 tours.

Ramirez dominait toujours, suivi de très près par Suzuki, Garcia, Migno, Canet, Artigas et Salac. López abandonnait à son stand. Dalla Porta reprenait la piste en dernière position.

Garcia prenait le commandement à la mi-course devant Ramírez, Suzuki, Artigas, Migno, Canet et Salac.

Le wildcard Artigas passait en première position pour son premier Grand Prix. Le Barcelonais devançait Migno, Garcia, Suzuki, Salac, Ramírez et Canet.

Artigas occupait solidement la première position devant Migno, Garcia, Suzuki, Salac, Canet et Ramírez.

Artigas dominait Migno, Suzuki, Salac et Garcia. La victoire allait revenir à l’un de ces cinq hommes. Migno passait en tête à l’entrée du dernier tour devant Garcia, Artigas, Suzuki et Salac.

Garcia l’emportait au finish devant Migno, Artigas, Suzuki et Salac.

Résultats du Grand Prix :

Classement final du Championnat du Monde :

Xavier Artigas

Vidéo ci-dessous : Celestino Vietti, rookie (débutant) de l’année

Photos © motogp.com / Dorna



Tous les articles sur les Pilotes : Sergio Garcia

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0