Sur la rencontre de Valence entre deux mondes des sports mécaniques et deux grands champions rassemblant à eux deux pas moins de 15 titres mondiaux, on a d’abord eu le secret bien gardé, puis les premières fuites, avant les images et les déclarations officielles. Voici maintenant les petites histoires qui entrent dans les détails de cet échange inédit. Qui s’en est le mieux sorti avec le bolide de l’autre face au chrono ? La réponse est là…

Sur l’événement qui a rassemblé Valentino Rossi et Lewis Hamilton sur le tracé de Valence et portant sur un échange de leurs bolides, on ne sait que des principes généraux du genre que le Doctor a piloté la Mercedes de F1 et que le Britannique a pris le guidon de la M1. Ce dernier a chuté, il a roulé seul et il a aussi fait des tours derrière Valentino Rossi.

Cependant, nous étions sur un circuit, nous avions là deux compétiteurs et, donc, le chrono a tourné. Pour quel verdict ? Il se dit que Lewis Hamilton a été à 4s du meilleur temps signé par Rossi sur ce tracé qui était alors soumis à des températures hivernales. Comme il s’agissait de la première expérience MotoGP du sextuple titré en Formule 1, on peut considérer l’écart comme honorable.

Mais c’est du côté de Valentino Rossi qu’est venu la sensation. Selon Sky Sport UK, celui qui n’a pas plus démérité ce week-end à Abu Dhabi, où il était engagé avec une Ferrari pour une course de 12 H, n’aurait rendu que 1,5s au chrono établi par Hamilton. Le Doctor peut donc être rassuré sur une éventuelle reconversion sur quatre roues et derrière un volant, une option qu’il prend très au sérieux si la Yamaha ne lui donne pas satisfaction en 2020…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP