MotoGP Andrea Dovizioso : « La nouvelle génération n’a pas peur de tomber et ça reste pour moi un mystère »

par | 10 janvier 2018

Andrea Dovizioso a accompli une saison 2017 exemplaire et d’aucuns pensent qu’il sera encore un client en 2018. Et pour cause : lorsque l’on a pris goût à la victoire, on redemande toujours du rab, les motos devraient être peu ou prou du même niveau et il va falloir négocier dur pour renouveler son contrat. Autant d’ingrédients qui vont motiver encore un peu plus un DesmoDovi au mental de fer. Mais aussi à la sagesse vérifiée. L’équipier de Lorenzo n’a chuté que six fois en 2017. Et il compte bien rester avare en accident.

Une démarche qui est de bon sens mais qui n’est pas partagé par tout le monde. Il faut se rappeler les 31 chutes de Sam Lowes mais aussi les 27,5 visites dans les graviers d’un Marc Márquez néanmoins Champion du Monde. Le 0,5 est revendiqué par l’officiel Honda en souvenir de sa course à Valence où il a récupéré une situation qui semblait désespérée…

Une routine risquée qui étonne Dovizioso : « par le passé, les jeunes pilotes chutaient moins. Aujourd’hui, il y a pas mal de pilotes qui ne se soucient pas de tomber. Et ça reste pour moi un mystère. Car à chaque chute, quelque chose peut arriver. Même si c’est un accident à basse vitesse. Mais cette nouvelle génération aborde les choses différemment ».

« Ils jouent avec la limite. Parfois, ce n’est pas bon car trop de chutes peut vous faire perdre vos sensations et repères. Je ne pense pas que ce défi des limites soit la meilleure manière de comprendre ce que vous avez besoin de faire pour être performant. Mais tous les pilotes sont différents. Par exemple, Marc est beaucoup tombé et il a remporté le titre ». Pour autant, le même Márquez reconnaît qu’il aimerait moins chuter pour arriver à ses fins…

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team