Chez Ducati, on s’est lancé dans d’âpres négociations avec Andrea Dovizioso au sujet d’un renouvellement de bail. Une issue qui serait logique, tellement les deux parties y trouveraient leur compte. Mais le contexte économique a changé, exacerbant les tensions politiques et personnelles dans le box. Du coup, on reste dans le noir chez les rouges, à tel point que les scénarios les plus originaux sont mis sur la table…

La seule certitude chez Ducati, en ce moment, est la montée de Jack Miller du team Pramac vers l’équipe officielle. Danilo Petrucci n’est pas le dernier à penser qu’il a perdu sa place, et le team manager de la structure satellite Guidotti affirme qu’il ne manque que la signature. Quant à l’Australien, il se présente comme le meilleur choix pour la marque. Une évaluation que l’on pourrait décliner à Andrea Dovizioso. Seulement voilà…

D’un côté, il y a Paolo Ciabatti qui a prévenu qu’il faudra réduire drastiquement les coûts et donc le salaire. De l‘autre il y a le manager Simone Battistella qui défend la parole de son pilote en rappelant que tout le monde mérite d’être payé à sa juste valeur, pour un projet dans lequel il faut trouver des raisons d’y croire.

L’ombre d’Andrea Iannone

On sait qu’entre Dovi et Gigi Dall’Igna, ce n’est pas l’amour fou. Mais quelles ont les options des deux camps ? Pour tout dire, des choix extrêmes. Pour Andrea Dovizioso, c’est quasiment la retraite pour faire du motocross puisque chez KTM, on déclare vouloir garder ses quatre pilotes actuels. Ou alors il y aurait Aprilia et sa nouvelle RS-GP prometteuse, mais que l’on n’a pas encore pu voir vraiment à l’œuvre. Une hypothèse qui ouvre une option chez Ducati.

Car qui dit une Aprilia de libre dit un Andrea Iannone qui n’est plus aux côtés d’Aleix Espargaró. Et où irait Iannone ? S’il est blanchi en appel de son affaire de contrôle antidopage positif, il peut revenir chez Ducati, firme où il a toujours des appuis. Le revirement serait sensationnel, mais à écouter les médias italiens, ce ne serait pas totalement inenvisageable.

Quant à celui qui succéderait à Jack Miller chez Pramac, et aux côtés d’un Bagnaia qui, au passage, doit aussi signer un nouveau contrat, les noms de Bastianini, de Jorge Martin, mais aussi de Remy Gardner sont cités…

Reste que chez Ducati, Andrea Dovizioso a aussi des soutiens. La preuve…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team