Wayne Rainey a eu une carrière brève mais brillante, qui s’est malheureusement terminée en 1993 par un accident avec sa Yamaha qui lui a coûté la paralysie des jambes. Trois titres mondiaux ont été conquis de 1990 à 1992, en six saisons dans la catégorie 500. La quatrième couronne étant envisageable avant que le sort ne soit cruel envers lui. Un total de 24 victoires et 40 podiums, toujours et uniquement avec l’équipe Yamaha, le met à côté des champions comme Kevin Schwantz, Eddie Lawson, Mick Doohan et Wayne Gardner. Aujourd’hui, c’est un observateur averti du MotoGP.

A ce titre, la crise Yamaha ne le laisse pas indifférent. Pour lui, la faiblesse, vient de l’électronique : «  je pense que Yamaha a toujours eu un bon paquet global dans le passé. Mais en 2018, cela a semblé un peu insuffisant et, parfois, même le team Tech 3 était plus rapide que l’équipe officielle », a déclaré Rainey à Motorsport-Total.com. ” Surtout Johann Zarco était le casse-tête de l’équipe officielle, car dans certains cas, il c’était plus rapide avec une M1 plus âgée ». L’unité de commande électronique unifiée a été introduite pour réduire l’écart entre les motos officielles et les machines satellites, mais selon le triple champion, le spectacle en a pâti. Le fait est que Yamaha a mis en place une division spéciale basée en Italie pour réduire l’écart entre Honda et Ducati dans ce secteur.

La saison 2018 doit être considérée comme l’une des pires de l’histoire de Yamaha en MotoGP, avec une seule victoire pour Viñales. Quid de Valentino Rossi ? « Il a toujours la volonté de rouler au plus haut niveau et d’être compétitif le dimanche … Il ne veut pas seulement pouvoir gagner des courses, il veut aussi remporter le titre mondial. Il n’en a pas été proche ces dernières années, mais je pense qu’il a encore la vitesse pour tirer le meilleur parti de la moto ».

A la question de savoir si le Doctor peut être considéré comme le plus grand de l’histoire, l’Américain répond : « il est très difficile de dire si c’est le meilleur de tous les temps car chaque pilote était d’abord le meilleur de son époque ». Certes, mais Vale en a traversé plusieurs de ces époques…

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP