pub
Aprilia

La présentation du team officiel Aprilia a donné le ton d’une équipe engagée au plus haut niveau de la compétition moto qui travaille durement et efficacement dans la bonne humeur. Sa RS-GP a montré de belles dispositions lors d’une intersaison qu’il va falloir maintenant confirmer en course, et ce sera pour le weekend prochain sur le même tracé de Portimao qui a bouclé la période hivernale des tests. Il y aura quatre machines de Noale cette année sur la grille de départ du MotoGP et c’est une grande première pour les compatriotes de Ducati. Pour reconnaitre ses ouailles aux effectifs doublés, le patron Massimo Rivola qui aime les plans qui se déroulent sans accrocs, a donné un surnom à chacun de ses pilotes, dont un n’est pas inconnu des initiés…

Aprilia a connu une belle campagne 2022 qui était la première sous son propre nom, mais Massimo Rivola, le patron de la compétition au sein de la marque pense que le meilleur est encore à venir : « le scénario pour 2023 est certainement beaucoup plus passionnant que celui pour 2022 » lit-on de lui sur motorcyclesports.

Massimo Rivola a défini les pilotes Aprilia en un mot : découvrez qui est qui

« C’est un défi beaucoup plus important avec beaucoup plus de pression, mais cela ne fait pas peur à Aprilia »

« Ce sera bien plus difficile, c’est un défi beaucoup plus important avec beaucoup plus de pression, mais cela ne nous fait pas peur. Je pense que nous aborderons la saison avec encore plus de courage, si possible, par rapport à l’année dernière », a-t-il déclaré dans une vidéo présentant l’équipe MotoGP d’Aprilia.

Pour distinguer ses effectifs, l’Italien a mis en place une méthode ludique, en donnant des surnoms à ses pilotes : « pour définir les quatre coureurs en un mot ? Eh bien… Aleix Espargaró est « Le Capitaine », c’est certain. Maverick Viñales est le vrai Top Gun, tellement génial et téméraire ». Et les derniers arrivés dans la famille, comment les perçoit-il ? « C’est également intéressant de faire connaissance avec les nouveaux pilotes… Miguel Oliveira, je dirais « Le Docteur », car il est très minutieux, très propre dans son pilotage. Raul Fernandez… peut-être le plus fou du groupe, le plus « fou ».

On notera que Massimo Rivola dans son inspiration de la série « l’agence tout risque » a eu la délicatesse de n’identifier personne sous le sobriquet de « looping ». Cela aura fait mauvais genre dans une catégorie où l’on peut chuter plus souvent qu’à son tour.

Maverick Vinales, Aprilia Racing, Portimao MotoGP™ Official Test

 

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Maverick Vinales, Miguel Oliveira, Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing MotoGP