Pauvre, pauvre Aleix Espargaró ! Alors qu’il faisait une course remarquable au guidon de son Aprilia RS-GP, son moteur l’a une fois de plus trahi…

Le seul point positif de ce Grand Prix de Teruel à Alcañiz, c’est que la vitesse dont Aleix Espargaró et sa RS-GP ont fait preuve tout au long des séances (8e le premier jour, 5e en FP4) a été confirmée lors de la course de dimanche.

Samedi, 96 millièmes de seconde cumulés avaient suffi pour tenir le pilote Aprilia éloigné des quatre premières lignes de la grille de départ du Grand Prix de Teruel. Un écart minuscule qui n’avait fait que rendre le camp Aprilia très frustré, une émotion cependant atténuée par le bon rythme établi lors des séances d’essais en vue de la course.

Lors de la séance FP3 du matin, une place dans le top 10 qui l’aurait pré-qualifié pour la Q2 a échappé au pilote catalan pour seulement 27 millièmes de seconde. En Q1, 69 millièmes de seconde seulement ont relégué sa place sur la grille de départ à la cinquième ligne, en treizième position. Une solide performance globale qui laissait augurer d’une belle course…

Aleix Espargaró : « D’habitude, la treizième place ne me satisfait pas, mais aujourd’hui, c’est différent. J’ai été constamment rapide, j’ai un bon rythme et lors des qualifications, j’ai également fait un tour exceptionnel. C’est dommage de ne pas être passé en Q2 car, avec cette vitesse, j’aurais pu jouer une place sur l’une des trois premières lignes. La position de départ m’obligera à être très agressif dans les premiers tours, mais si je parviens à rester dans le groupe de tête, je pourrai viser une bonne course. »

Parti de la treizième place sur la grille, le Catalan s’est en effet rapidement frayé un chemin jusqu’à la zone chaude du top 10 avec des dépassements affirmés et un rythme brillant. A trois tours de la fin, le pilote Aprilia préparait son attaque sur Fabio Quartararo et Maverick Viñales pour le gain de la septième place lorsqu’un problème technique l’a contraint à jeter l’éponge.

Aleix Espargaró : « Je dois être satisfait de ma performance globale de ce weekend. Nous avons grandement amélioré la configuration par rapport à la semaine dernière. Hier en qualification, j’étais extrêmement rapide et aujourd’hui, en course, j’ai aussi donné le maximum. J’ai fait quelques bons dépassements avec un rythme de top 5 et, à quelques tours de la fin, j’avais facilement rattrapé Quartararo et Viñales. Alors que j’étais sur le point d’attaquer Fabio, le moteur s’est arrêté et je n’ai rien pu faire. C’est une pilule difficile à avaler mais, comme je l’ai dit, je suis satisfait du travail accompli ici en Aragón. »

Le pilote Aprilia inscrit son quatrième résultat blanc de la saison. Vivement Valence…

Classement du Grand Prix de Teruel MotoGP:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini