La rumeur enfle au sujet d’un Maverick Viñales quittant Yamaha avant la fin de son contrat dont l’échéance est fin 2022. Et la même source assure à l’Espagnol un avenir chez Aprilia. Le paddock adoube l’ensemble de cette version à 80%…

Voici les nouvelles toutes fraîches prises directement à la source d’un paddock en ébullition à Assen depuis qu’il devient de plus en plus clair que l’histoire entre Viñales et Yamaha en est à son épilogue. L’Espagnol et Yamaha vont se séparer. Apparemment, il n’y aura pas de pénalités pour rupture prématurée du contrat. Si c’est le cas, le constructeur s’affirmerait plus que compréhensif.

Mais peut-on retenir un pilote contre sa volonté ? KTM a toujours répondu par la négative à cette question. Cependant, Viñales reste motivé pour continuer sa vie de pilote en MotoGP. La vie de bon père de famille, ce n’est apparemment pas encore pour lui puisque l’option Aprilia est effectivement soulevée. Pour un salaire de 2,5 millions d’euros, ce qui est bien moins que ce que le Top Gun touche actuellement pour piloter une M1.

Cela veut dire que Dovizioso ne reviendra pas en Grand Prix. Mais il accepterait volontiers le rôle de pilote d’essai. Voilà les derniers potins qui ouvrent un autre dossier : celui de Yamaha qui va devoir trouver deux pilotes. Enfin, si cette situation se confirmait, Fabio Quartararo serait le patron dans le box d’Iwata… Un peu comme Marc Marquez chez Honda ?

Maverick Viñales Garcia



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Monster Energy Yamaha MotoGP