pub
Fabio Quartararo

« Nous nous améliorons petit à petit, même si cela ne se voit pas de l’extérieur, » a déclaré Fabio Quartararo après avoir terminé la course sprint du Grand Prix des Pays-Bas à la septième place. Parti de la 13e position, le pilote Yamaha a rapidement gravi les échelons pour entrer dans le top 10 dès les premiers tours.

Dès le début du deuxième tour, une série d’événements ont bouleversé la course. Fabio Quartararo a dépassé Franco Morbidelli mais s’est fait doubler par Fabio Di Giannantonio, tandis que Marc Marquez a chuté au virage 2, permettant au Français de se stabiliser à la neuvième place. Le reste du Sprint s’est déroulé sans incident majeur pour Quartararo, qui a maintenu un rythme régulier tout en gardant une distance confortable avec ses rivaux.

La finale du Sprint a néanmoins réservé quelques surprises. Une chute tardive d’Aleix Espargaró dans le dernier tour et une pénalité de 3 secondes pour Alex Marquez pour non-respect d’une pénalité ont permis au Français de grimper à la septième place, à 10,828 secondes du vainqueur.

« Partir de la 13e position n’a pas été facile, et nous pouvons être plutôt satisfaits aujourd’hui, » a commenté l’officiel Yamaha. « Aujourd’hui, ça s’est un peu mieux passé. Mais comme je l’ai déjà dit, le nouveau moteur sera meilleur dans d’autres courses. Là, nous remarquerons davantage l’amélioration. »

Fabio Quartararo

Fabio Quartararo : « même si cela n’en a pas l’air à la télévision il y a eu des progrès »

Malgré les défis, Quartararo reste optimiste pour la course principale. « Pour le moment, nous visons le top 5 ou le top 6, et aujourd’hui nous n’en étions pas si loin, » a-t-il affirmé. La course de demain s’annonce longue et exigeante, tant physiquement que pour les pneus. « Le sprint d’aujourd’hui était déjà exigeant physiquement. Mon bras continue de me faire mal même en sprint. Espérons donc que la course se passe bien. »

Il termine sur les perspectives qui se présentent pour Yamaha depuis la signature du partenariat avec Pramac : « l’une des raison pour lesquelles je suis resté et la révolution en matière de communication et de méthodes de travail. Maintenant nous procéderons plus rapidement pour obtenir les mises à jour nécessaires. De plus nous savons maintenant où aller et l’arrivée d’une équipe satellite aidera. Même si cela n’en a pas l’air à la télévision il y a eu des progrès« .

Alors que Quartararo et son équipe analysent les données pour optimiser les performances, le pilote français espère obtenir un bon résultat lors de la course principale.

MotoGP, Assen : Grille de départ 

Assen

MotoGP, Assen : classement Sprint 

Assen

Championnat : 

Image

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP