Le 16 février, Valentino soufflait ses 41 bougies tout en se préparant pour sa 24e saison de Grand Prix. Pas moins ! Le lendemain, et donc en ce jour du 17 février, c’est Marc Márquez qui fête ses 27 ans. Le second a remplacé l’autre dans le rôle du patron du MotoGP, et les eux ont eu un contentieux assez profond en fin de saison 2015, et plus particulièrement lors du Grand Prix de Malaisie. Une affaire réglée depuis ? De l’aveu même de Carmelo Ezpeleta, patron du promoteur Dorna, il n’en est rien…

Avant que cette saison 2020 ne se lance au Qatar le 8 mars prochain, Carmelo Ezpeleta s’est laissé aller à la confidence sur le paddock qu’il a structuré et fait fructifier. Du bon travail si l’on veut bien se pencher sur l’aura grandissante d’un MotoGP qui séduit jusqu’au plus profond de la Formule 1, considérée comme le pinacle des sports mécaniques. Il va falloir à présent consolider et gérer intelligemment la croissance. Un vrai défi avec à l’horizon 22 Grands Prix…

Mais le patron de Dorna, qui met tout ça en musique, se penche ici sur ceux qui font le spectacle. Et parmi eux, il y a un pilier, Valentino Rossi. Il a été ébranlé par un Marc Márquez qui s’est saisi des podiums, victoires et titres depuis 2013. Une prise de pouvoir qui ne s’est pas faite dans le feutré. Une lutte qui a connu son point d’orgue lors de l’édition 2015 du Grand Prix à Sepang.

On rappellera que la tension était alors à son comble, Le Doctor soupçonnant Marc Márquez , alors hors-jeu pour le gain du championnat, de vouloir s’ingérer dans le duel l’opposant à Jorge Lorenzo pour le titre. On connait la suite et son épilogue…

Nous sommes en 2020 et de l’eau a donc coulé sous les ponts. Il y a eu aussi quelques félicitations réciproques à certaines arrivées de Grand Prix et même si une poignée de mains a été refusée en conférence de presse, d’autres ont eu lieu au parc fermé. Alors, Sepang 2015, c’est du passé ? D’après Ezpeleta, sur GPOne, sûrement pas !  « Publiquement, ça semble fini. Mais ce n’est pas vraiment fini. Je ne suis dans la tête d’aucun d’entre eux, mais je vois pendant les réunions du Grand Prix comment les choses sont vraiment et elles n’ont pas été résolues. » La plaie n’est donc pas cicatrisée et resterait donc ouverte dans le cas où Vale déciderait de prendre sa retraite à la fin de cette année…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team