Si le Grand Prix de Catalogne n’est pas tout à fait tombé dans l’ennui, après que Jorge Lorenzo en avait ôté le plus grand intérêt en éliminant trois pilotes susceptibles de contrarier une chevauchée solitaire de Marc Márquez, c’est bien grâce à Danilo Petrucci et à Álex Rins. Les deux hommes ont virilement bataillé allant jusqu’au contact. Et les choses ont failli mal tourner. Mais pour l’officiel Suzuki, le problème venait surtout du pneu arrière…

Álex Rins a bien failli tout perdre dans ce duel de haute voltige entre un moteur Ducati avalant la ligne droite et un châssis Suzuki dessinant les courbes. L’Espagnol termine tout de même quatrième, ce qui lui permet de rester dans le trio de tête au championnat avec, en point de mire, Dovizioso.

Mais les choses auraient pu aussi mieux tourner s’il n’y avait eu ce pneu arrière… « J’ai eu des problèmes dans tous les virages. Il était difficile de tenir le pneu arrière sur la distance » a commenté l’équiper de Joan Mir, sixième.

Rins a observé la chute de Lorenzo, Dovizioso, Viñales et Rossi et y a vu une chance : « Márquez était seul en tête après la chute au second tour. Je voulais le rattraper, mais j’ai perdu beaucoup de temps avant de finalement doubler Petrucci. Je pouvais rouler plus vite dans les virages que lui, mais à la sortie, il reprenait des mètres, alors que ma roue arrière patinait ».

« Quand je l’ai doublé, j’ai pris tous les risques pendant deux tours, mais je ne pouvais toujours pas le distancer. Il a ensuite réussi à gagner quelque chose, alors que mes problèmes avec les virages à droite devenaient de pire en pire. Il a donc pu me doubler à nouveau » a déclaré l’Espagnol qui a laissé une trace sur le cuir de son adversaire.

Aux essais, Rins était l’un des rares pilotes à ne pas inquiéter de l’usure de ses pneus. Après la course, il tombait donc de haut : « en fait, je dois être heureux de pouvoir obtenir la quatrième place avec ce pneu arrière problématique. Je n’avais pas de tels problèmes avec le pneu arrière pendant tous les essais. Pendant tout le week-end, j’ai été l’un des plus rapides dans le dernier secteur et cet avantage a été perdu en course, et j’y perdais du temps à chaque fois. Nous devons analyser pourquoi il en a été ainsi. J’avais le pneu medium, avec un mélange de caoutchouc plus doux sur les flancs qu’au centre ».

MotoGP Catalogne J3 : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar