Avec six constructeurs en lice et une année 2018 dont la fin marque l’échéance de nombreux contrats concernant pilotes et constructeurs, ce n’est rien de dire que les coulisses du MotoGP sont actuellement agitées et fréquentées. Au Qatar, le sujet principal qui a émergé a été le cas Johann Zarco. Mais il y a d’autres sujets qui méritent attention…

Il y a les pilotes, mais il y a aussi les constructeurs qui travaillent sur l’avenir. Sur Speedweek, on apprend ainsi que le team Gresini pourrait bien lâcher une aventure Aprilia peu enthousiasmante pour épouser la cause Suzuki qui travaille sur une équipe satellite. Une issue qui mettrait l’usine de Noale dans l’embarras, puisque l’on ne peut pas dire que, depuis quatre ans, la RS-GP ait développé un quelconque pouvoir de séduction…

Chez KTM, on sait déjà que l’allié sera Tech3 à partir de 2019. Mais avec quels pilotes ? La boisson qui donne des ailes et de l’argent a aussi son mot à dire. Johann Zarco est bien sûr espéré, mais il faut attendre ce qui donneront les contacts avec Honda. Et il ne faut pas fermer la piste Suzuki en lieu et place de Iannone.

Mais si le Français partait ? Mattighofen se tournerait alors vers Pedrosa qui serait en terrain pas tout à fait inconnu puisqu’il retrouverait comme directeur sportif son ancien chez mécanicien Mike Leitner. Ceci étant dit, si KTM apprécierait l’expérience de l’homme au désormais 200 départs, avoir deux Espagnols dans l’équipe ne serait pas idéal. Puisque Pol Espargaro resterait. Et les Autrichiens veulent des jeunes. Or Dani Pedrosa à 32 ans.

Alors ? Alors, on se tournerait vers les 23 ans de Jack Miller qui a déjà roulé pour KTM et Moto3 et dont le manager est un certain Aki Ajo. Pour le coup, on est en terrain encore plus connu ! A suivre…



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Jack Miller, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, KTM MotoGP