La saison 2020 de MotoGP s’annonce particulièrement sensible et pas seulement sur la piste. Dans les coulisses, les luttes d’influence et les manœuvres politiques s’exacerberont d’autant plus que le marché des transferts sera ouvert. Il faudra donc convaincre vite et bien, ce qui veut dire ne pas faire de quartiers et se faire respecter. Chez Yamaha, avec deux motos officielles pour trois pilotes, il devrait y avoir de l’ambiance, même si Valentino Rossi a déjà montré qu’il était ouvert à la négociation en ne rejetant pas une M1 estampillée Petronas. Mais du côté de Maverick Viñales, il n’y aura pas de compromis, la preuve…

Qui commande chez Yamaha ? La question mérite d’être posée et elle met en lumière une situation particulière au sein de l’usine d’Iwata en MotoGP. En effet, si Marc Márquez est le patron chez Honda ou Andrea Dovizioso leader chez Ducati, au sein de la marque aux diapasons, on hésite entre la légende vivante Valentino Rossi, la révélation Fabio Quartararo, et un Maverick Viñales qui retrouve toute sa superbe après un passage à vide. Entre ces trois-là vont se jouer deux M1 officielles. A moins d’une tension si invivable que l’un des protagonistes décide d’aller voir ailleurs…

L’entente cordiale ne tiendra qu’à un fil que Lin Jarvis devra consolider. Pendant ce temps, dès cette intersaison, on pose les jalons, à l’instar d’Esteban Garcia, le chef mécanicien de Maverick Viñales, qui se fait l’avocat de son pilote… « Lorsque Quartararo arrivait devant lui, il retournait parfois aux stands et disait que ce n’était pas possible et qu’il devait être la Yamaha la plus rapide. Je pense donc que cette chose l’a stimulé » avoue l’Espagnol sur Autosport. Un point de vue qui identifie clairement le danger, et il est Français !

« Je ne pense pas que ce soit la seule chose de toute façon. Lors de la première course, nous étions en pole et Fabio n’était toujours pas là devant nous, en Argentine nous avons eu un problème puis Morbidelli l’a fait tomber. Et à Jerez, qui est une piste qu’il n’aime pas historiquement, il a terminé 3e » ajoute Garcia.

Enfin, il termine : « nous sommes la référence car nous sommes ceux qui ont remporté le plus de courses pour Yamaha ces dernières années. Nous nous sommes concentrés sur nos problèmes et avons trouvé comment les résoudre. » Le message est clair. On rappellera que la rumeur veut qu’entre Viñales et Ducati, les contacts en vue d’une aventure commune pour les saisons 2021 et 2022 sont plus que cordiaux…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP