La Commission Grand Prix a annoncé l’introduction d’une nouvelle pénalité, effective immédiatement

La Commission Grand Prix, composée de Messieurs Carmelo Ezpeleta (Dorna, Président), Paul Duparc (FIM), Hervé Poncharal (IRTA) et Takanao Tsubouchi (MSMA), a pris la décision suivante dans une réunion électronique tenue le 1er mars 2019 :

Long Lap Penalty (Pénalité de tour long)

Lorsque les commissaires de la FIM MotoGP™ imposent une pénalité pour changement de position à un pilote, pour franchissement des limites de piste ou pour toute autre raison, il est possible que cela soit injuste (selon qu’un pilote est proche ou non des autres) et cela est également difficile à surveiller lorsqu’il y a plusieurs infractions. Afin de rendre la pénalité plus juste et vérifiable, la Commission Grand Prix, après consultation de la Commission de Sécurité, a accepté d’introduire une nouvelle “Long Lap Penalty”.

Sur chaque circuit, un itinéraire sera défini et balisé à un point sûr autour de la piste (généralement une zone d’asphalte à l’extérieur d’un virage), et qui est quelques secondes plus lent que la trajectoire normale de course. Le pilote pénalisé doit traverser la zone définie dans les 3 tours qui suivent la notification, subissant ainsi une pénalité équivalente à plusieurs secondes, (typiquement 2 secondes ou plus), lors de ce tour. Des procédures seront mises en place pour permettre aux commissaires d’utiliser une pénalité de temps équivalente au cas où le coureur ne serait pas en mesure de compléter le tour long, (par exemple en cas de course avec drapeau rouge). Cette pénalité sera ajoutée à la liste des sanctions mises à la disposition des commissaires FIM MotoGP, et bien qu’elle soit principalement destinée aux infractions concernant les limites de piste, elle pourra être utilisée dans toutes les circonstances jugées appropriées par les commissaires. La pénalité de rendre une place continuera d’être mise à disposition des commissaires.

Source et crédit photo: MotoGP.com