A peine descendu de la plus haute marche du podium du Mans, Jack Miller s’est rendu sur le circuit de Catalogne-Barcelone, sur lequel se déroulait un test de trois jours mettant entre autres en piste à partir de mardi quelques équipes Moto2 et Moto3.

La première journée, sèche mais venteuse, la piste catalane était louée par le team Marc VDS Racing, et sur les 12 pilotes présents, seuls 10 étaient équipés de transpondeurs.

Jack Miller roulait bien entendu sur sa Panigale V4S puisque les pilotes MotoGP n’ont dorénavant plus la possibilité de participer à des essais privés dans cette catégorie.

 

 

L’Australien néanmoins a joué le jeu en montant un transpondeur, et il est intéressant de noter qu’en 1’45.183, il s’est avéré moins rapide que quatre pilotes de la catégorie intermédiaire, Fabio Di Giannantonio  (Federal Oil Gresini Moto2), Sam Lowes (Marc VDS Racing), Augusto Fernández (Marc VDS Racing) et Somkiat Chantra (Idemitsu Honda Team Asia).

 

 

Pour rappel, le record en MotoGP appartient toujours à Jorge Lorenzo depuis 2018, en 1’38.680, mais les chronos ne sont pas comparables puisque, cette semaine, la piste était dans son tracé modifié avec une entrée plus serrée (et plus lente) au virage dix.

Sam Lowes (101 tours) : « C’était un bon test. Cet après-midi, nous avons eu un peu de mal avec le vent, mais comme lors de la plupart des tests, nous avons trouvé de bonnes améliorations et d’autres choses qui n’ont pas fonctionné comme nous l’aurions espéré. L’équipe a fait un très bon travail car nous avons pu évaluer quelques points qui devraient m’aider lorsque nous reviendrons ici pour le Grand Prix. J’ai hâte de profiter maintenant de quelques jours de repos avant de me rendre au Mugello où je suis sûr que nous pourrons être performants. »

Augusto Fernández (104 tours) : « Le test d’aujourd’hui a été très positif. Nous avons essayé certaines choses que nous voulions examiner durant un weekend de course, sans en avoir le temps. Nous avons trouvé quelques pistes pour améliorer nos réglages de base. Le test que nous avons réalisé à Aragón était positif et nous avons vu les progrès au Mans, mais je sens que nous avons fait un autre pas en avant et cela me rend vraiment heureux et confiant pour les courses à venir. »

 

 

Bien plus nombreux étaient les pilotes participants à partir de mercredi aux deux journées organisées par le team BOE Owlride qui aligne Riccardo Rossi et Stefano Nepa en Moto3. En effet, pas moins de 49 pilotes de différentes catégories ont pu s’entraîner sur la piste catalane, dans des conditions allant en s’améliorant progressivement.

Remy Gardner s’est avéré le plus rapide en matinée du premier jour, sous les couleurs Ajo Motorsports.

 

 

Marco Bezzecchi (VR46) prenait le meilleur sur l’Australien l’après-midi, sur une piste rendu un peu moins rapide à cause d’un violent vent qui s’est encore renforcé…

 

 

Fabio Di Giannantonio : « Ces deux derniers jours ont été intenses et productifs car nous avons essayé beaucoup de choses et compris beaucoup de choses. Nous avons toujours été rapides, même lors de la première journée de simulation de course. Nous avons recueilli beaucoup de données qui seront très utiles pour la saison et surtout pour la course de Montmeló, qui aura lieu dans trois semaines. Je voudrais remercier l’équipe car elle a travaillé très dur et très bien, et nous sommes plus forts que jamais après ce test. »

Les conditions se sont améliorées ce jeudi, avec le retour du soleil et l’amollissement du vent.
Marcos Ramírez en profitait pour s’imposer le matin au guidon de sa Kalex du team American Racing devant Marco Bezzecchi.

 

 

L’après-midi, avec une piste plus propice, c’est toutefois Joe Roberts qui profitait de ces conditions bien plus accueillantes pour imposer sa Kalex du team Italtrans 3 dixièmes devant tout le reste du plateau. Quatrième hier, l’Américain confirme sa vitesse, même si la place de sixième au championnat qu’il occupe actuellement est déjà à 58 points du leader Remy Gardner.

 

 

Classement combiné des deux jours: 

 

Le circuit de Montmeló (Barcelone) accueillera le septième Grand Prix de la saison le 6 juin, avec quelques spectateurs.



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller, Joe Roberts

Tous les articles sur les Teams : Italtrans Racing Team