Avec trois troisièmes places à l’occasion des quatre dernières courses, à Silverstone, Misano et en Thaïlande, Maverick Viñales a sérieusement confirmé son option pour la troisième place finale en fin de saison, pour laquelle il est à la lutte actuellement avec Álex Rins et Danilo Petrucci. Mais le danger pourrait bien venir d’”El Diablo”…

Fabio Quartararo totalise 143 points contre 163 à Maverick Viñales alors qu’il reste quatre Grands Prix. Il y a deux week-ends, Viñales était sur le podium à Buriram (avec Fabio, incidemment), pour fêter sa quatrième troisième place et son sixième podium de la saison. Grâce à ce bon résultat, il occupe actuellement la quatrième place au classement du Championnat avec un retard de 4 points sur le troisième Alex Rins et une avance d’un seul point sur le cinquième Danilo Petrucci.

Mais la menace pour la troisième place finale pourrait venir de Nice, avec Fabio qui est monté sur le podium 5 fois à l’occasion des 9 dernières courses, poussant Marc Márquez dans ses derniers retranchements à Misano et en Thaïlande. Quartararo n’est plus désormais qu’à 2 points de Valentino Rossi au classement provisoire du Championnat du Monde. Pour Viñales, « Nous sommes vraiment en train de faire du bon travail chez Yamaha, et je crois aussi que le fait que Fabio soit rapide est positif. Cela nous motive et nous rend plus forts de savoir qu’une Yamaha est devant, et c’est toujours positif. »

Maverick est monté quatre fois sur le podium à Motegi, obtenant la deuxième place du Grand Prix du Japon en Moto3 en 2012 (sur une FTR Honda de l’équipe Blusens Avintia) et 2013 (sur une KTM du Team Calvo), une deuxième place en Moto2 en 2014 (sur une Kalex de l’équipe de Sito Pons, Paginas Amarillas HP 40), et une troisième place en MotoGP en 2016 (sur Suzuki).

D’après Maverick Viñales, « En fait, j’aime beaucoup Motegi comme piste. J’aime toujours pousser, donc je m’attends à ce que nous soyons bons ce week-end parce que c’est une piste où je suis généralement rapide. »

« L’année dernière, la course a été difficile, mais à l’époque nous étions à un point où je ne me sentais pas bien avec la moto. »

« En ce moment, je me sens incroyablement bien avec la moto et je peux pousser beaucoup pour faire de bons chronos. Nous verrons, mais de toute façon, je vais insister. »

Pour Massimo Meregalli, Directeur de l’équipe, « Le GP du Japon est toujours une manche importante pour nous, car c’est la course à domicile de notre constructeur. »

« C’est aussi le début de la triple confrontation : nous aurons trois GP en trois semaines, ce qui peut être très exigeant, donc nous devons rester concentrés à 100% et aussi faire preuve d’endurance physique et mentale en équipe. »

« Motegi n’est traditionnellement pas une piste facile pour nous, mais nous avons hâte de commencer le travail vendredi, car nous sommes déterminés à faire un bon spectacle pour les fans japonais, qui sont toujours pleins de soutiens. »

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Constructeurs :

Équipes :

Pour ceux qui veulent mieux connaître le circuit Twin Ring Motegi, jetez un coup d’œil sur le eLap de Lorenzo Daretti, pilote du team Monster Energy Yamaha MotoGP eSport :

Photos © Monster Energy Yamaha MotoGP

Tous les articles sur les Pilotes : Jules Cluzel