L’émotion était forte en Suisse, pays où repose à présent Jason Dupasquier, pilote de Moto3 décédé lors du Grand Prix d’Italie. Le monde de la course mais aussi l’univers de la moto, avec des passionnés lambda, étaient venus rendre un dernier hommage au pilote de 19 ans. Des centaines de motocyclistes ont accompagné Jason Dupasquier dans son ultime voyage.

Jason Dupasquier a été inhumé mardi avec beaucoup de sympathie. Une cérémonie qui a eu lieu en Suisse dans sa ville natale de Bulle dans le canton de Fribourg. Devant l’église Saint-Pierre-aux-Liens, il y avait cette plaque bleue avec l’inscription “Toujours dans nos cœurs” que l’équipe PrüstelGP a conservée pendant la minute de silence avant le départ du MotoGP au Mugello.

Cette plaque a été signée par tous les pilotes et membres du paddock. En raison des restrictions liées à la crise sanitaire, seules 300 personnes ont été autorisées à assister aux funérailles. Une centaine de personnes en deuil se sont réunies dans l’église à l’invitation personnelle de la famille.

Florian Prüstel a rendu un dernier hommage à son pilote et à son équipe. Parmi les invités figuraient le président de la FIM Jorge Viegas, Dani Pedrosa, Tom Lüthi, Dominique Aegerter, Jesko Raffin, Daniel M. Epp et de nombreuses autres personnalités de la scène suisse du sport moto.

Lüthi sur Jason Dupasquier : « il y a un grand vide »

Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie à l’extérieur devant l’église. Après le service funèbre, un cortège impressionnant s’est formé. Jusqu’à 500 motards ont suivi le corbillard sur le chemin du cimetière de Sorens, où Jason Dupasquier repose à présent auprès des siens.

Lors de la cérémonie, les messages de Bryan , de son jeune frère et de deux de ses amis les plus proches étaient très touchants ; les mots n’ont pas manqué de sa mère Andrea , qui se disait fière d’avoir eu un fils comme lui, et de sa fiancée .

Lüthi était un ami proche et un mentor du jeune pilote de course, qui n’avait que 19 ans. “Nous étions simplement étroitement liés par notre passion commune“, a déclaré Lüthi par ‘Blick.ch’ . “Nous nous sommes souvent entraînés ensemble et avons organisé des événements de parrainage conjoints.”

Cela m’a fait plaisir de le voir sur la bonne voie en Championnat du Monde. J’ai vu à quel point il a travaillé pour cela. C’est très difficile en tant que pilote moto suisse d’aller aussi loin que lui. Toute l’émotion est toujours là. Inconcevable et incompréhensible. Il y a un grand vide. Il faudra du temps pour accepter. Mais ça continue quand même.”

Jason Dupasquier Suisse

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jason Dupasquier

Tous les articles sur les Teams : Prüstel GP