Bousculé par les nouvelles recrues KTM le vendredi, Pol Espargaró a montré qui était le patron parmi les tuniques orange ce samedi. Sa solide journée l’a amené à positionner sa RC16 sur la troisième ligne. Avec de bons espoirs de ramener de gros points à un employeur qu’il veut quitter la tête haute à la fin de cette année, avant de rejoindre Repsol Honda…

Pol Espargaró n’a cependant pas eu la vie facile et il a dû se garder de son brillant équipier fraîchement arrivé Brad Binder. En qualifications, cependant, le Catalan ne s’en est pas laissé compter pour s’afficher au 7e rang. Mieux, avec son 1’37.4, Espargaró n’a raté la deuxième ligne que de 0,039 seconde… « C’était mieux que prévu. Nous avons raté de peu la Q2 dans la matinée. C’était très douloureux de devoir passer par la Q1 et j’ai aussi endommagé un pneu. J’ai ensuite dû utiliser un pneu medium pour ma deuxième manche en Q2. La question est de savoir ce que j’aurais pu faire là-bas avec un pneu soft. J’étais à 0,039 seconde de Crutchlow de la rangée 2. Nous avons raté une meilleure position le matin et l’après-midi de quelques millisecondes. J’espère que ça fonctionnera mieux en course ».

Le plus jeune des deux frères Espargaró explique : « les températures élevées étaient très difficiles, nous ne nous attendions donc pas à grand-chose. Je pense que la moto est plus facile à tourner. Les pneus nous vont un peu mieux. Le rythme de course est un peu plus constant. De notre côté, nous avons beaucoup travaillé pour obtenir un peu plus d’adhérence à l’arrière de la moto et faciliter les virages. »

« J’ai payé cher une erreur : 38 millièmes »

« Avec le nouveau pneu soft, un 1’37,0 min aurait été possible en Q2. Je ne veux pas parler de la première ligne, mais ça aurait été mieux. Je suis déçu. J’ai fait une erreur dans le premier secteur le matin, et j’ai payé cher. Cela m’a coûté 38 millièmes. Mais nous sommes dans une bonne position et devons être satisfaits » assure le pilote de 29 ans.

« Je pense qu’il y aura un premier groupe avec Quartararo, Márquez et Viñales dans la course. Mais nous sommes bien placés pour être dans le deuxième groupe. Nous devons voir comment ce sera réellement. J’espère que les gens seront un peu détendus au début, pour que je risque davantage et je serai devant. Non, blague à part, ce sera très difficile avec autant de tours. »

Pol précise : « Vous ne serez pas autorisé à en faire trop. Cela devient plus difficile que ce que la plupart des gars attendent. Je vais probablement changer un peu la stratégie et ne pas mettre autant de pression au début, ce sera très difficile à coup sûr. Le vent est également un problème l’après-midi, surtout au virage 11. » Un virage fatal à Alex Rins, qui sera forfait dimanche après sa lourde chute.

MotoGP Jerez 1 J2 : chronos Q1 et Q2

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP