Le pilote Suzuki n’a pas réalisé la course qu’il espérait en chutant dans les premiers tours après une qualification en demi-teinte et un mauvais départ.

Ce premier Grand Prix de la saison est définitivement à oublier pour Suzuki. Après le forfait d’Álex Rins sur blessure, tous les espoirs reposaient sur Joan Mir, mais ce dernier est parti à la faute dans le deuxième tour de course, laissant l’équipe sans aucun point au terme de ce premier rendez-vous andalou.

Pourtant, avec une cinquième place aux temps combinés vendredi, Mir avait très bien entamé son week-end et pouvait prétendre à de bonnes choses ce dimanche. Les choses se sont ensuite quelque peu compliquées en qualifications, où il n’a pas retrouvé l’excellent feeling qu’il avait eu jusque-là et s’est vu partir de la 12e place sur la grille.

Très concentré sur le fait de remonter dans les premiers tours, le pilote espagnol a vu sa stratégie se compliquer après un mauvais départ. Surement trop pressé, il a fini par partir à la faute dans le deuxième tour et termine donc ce premier GP sans aucun point.

« Honnêtement notre weekend n’était pas mauvais, le problème a juste été la course », a-t-il expliqué. « J’ai essayé de reprendre autant de places que possible en début de course mais j’ai réalisé un mauvais départ puis j’ai perdu l’avant de ma moto et je suis tombé. C’était mon erreur et je souhaite m’excuser auprès de l’équipe. »

Heureusement, il pourra tenter de se rattraper dès vendredi avec le deuxième Grand Prix qui se tiendra sur le circuit de Jerez : « La bonne nouvelle c’est que nous avons une autre course ici le week-end prochain et nous allons montrer notre potentiel. »

MotoGP Jerez 1 Course : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar