Dans la vie de couple compliquée entre Jorge Lorenzo et Honda, chaque jour suffit sa peine. En Malaisie, si le vendredi a été comme une légère accalmie, la tempête a repris en ce samedi à nouveau décevant. Une chute dans la FP4 et une 18e place sur la grille de départ, sur 20 pilotes en lice, ont à nouveau mis en exergue une situation indigne tant pour le pilote que pour l’écurie, bardés de titres et de gloires. Reste que les deux sont liés par un contrat en béton avec des indemnités conséquentes en cas de rupture prématurée…

C’est la dernière nouvelle distillée par nos amis de  Corsedimoto. Pour arrêter le cauchemar éveillé vécu par Jorge Lorenzo et Honda, il faudrait faire un chèque de 4,5 millions de dollars. La rumeur que nous avons entendue dans le paddock énonce même une somme légèrement plus élevée.
Jorge Lorenzo ne pipe mot et se retranche derrière son bail signé jusqu’à la fin 2020, Honda n’est pas du genre à débourser ce genre de somme pour ce type de problème si bien que c’est du côté de Repsol que se trouve le mistigri.

En Malaisie, la réflexion suit d’autant plus son cours que Johann Zarco, sur la RC213V version 2018, commence à convaincre. Il termine son samedi à Sepang avec une bonne place de neuvième sur la grille de départ acquise après une entrée directe en Q2. Et lors de la FP3, Alberto Puig est venu l’observer dans son box du team LCR. Un passage qu’il n’a pas voulu discret, comme un message.
Le bras de fer entre Honda et Lorenzo semble bien avoir commencé.
A suivre, donc…

 


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team