De Julián Simón / Motosan.es

A Motosan.es, nous avons une bonne nouvelle à vous annoncer : un champion du monde rejoint l’équipe, et c’est Julián Simón. A partir de maintenant, il aura son espace pour partager son opinion et ses expériences personnelles.

Nous avons réfléchi à la manière de nous rapprocher encore plus de la compétition moto et nous avons trouvé la bonne personne. Julito est très aimé par les fans, toujours amical et souriant, et  il sera cette saison à côté de Maverick Viñales en tant qu’entraîneur du pilote de la Monster Yamaha MotoGP. A Motosan.es, nous sommes très reconnaissants de son dévouement.

Julián Simón : “Salut les amis, c’est un honneur de pouvoir partager mon expérience, ainsi que les meilleurs et les pires moments de ma longue carrière. Je vais également vous parler de mon travail actuel en tant qu’entraîneur. En tant que pilote, je ne peux que vous dire que j’ai vécu chaque Grand Prix avec une telle intensité, avec tant de passion, que je ne peux le comparer à rien d’autre dans ma vie. Piloter ces motos 250cc à deux temps, conduire cette Aprilia RSA 125cc,  c’était pratiquement la perfection de danser dans tous les virages de la planète.

Je suis actuellement une personne vraiment chanceuse. Je conserve au maximum la passion pour mon travail d’entraîneur et, surtout, je garde un œil attentif sur notre sport qui est grand. J’ai commencé ces nouvelles fonctions avec mon ami et ex-rival Tito Rabat, tout au long de l’année écoulée, dans le cadre d’un projet d’avenir comme Estrella Galicia 0,0 Monlau Competition. J’ai rencontré un nombre incroyable de futurs pilotes.

Cette saison, j’ai l’occasion de travailler avec un autre grand ami, mon coéquipier en 2012, Maverick Viñales… Grâce à lui, à ses côtés, je peux  profiter de la rare expérience de faire partie d’une équipe comme le team Factory Yamaha ! Pour moi, la moto est le seul et unique mode de vie. C’est ma passion tous les jours, le plus beau cadeau que cette vie m’a donné”.


Une fois de plus, et avant d’arriver à l’action en Argentine, le Champion du Monde Julito Simón a voulu nous donner son avis sur différents sujets d’actualité du championnat MotoGP.

Julito est comme un enfant dans de nouvelles chaussures, heureux et avec beaucoup d’énergie pour son nouveau projet en tant qu’entraîneur dans le box de Maverick Viñales de l’équipe Monster Energy Yamaha. La relation avec le pilote de Roses est particulière puisque c’est lorsque le pilote officiel Yamaha s’est battu pour le titre Moto3 en 2012 dans la structure BQR, que “Julito” était dans son équipe, bien que dans la catégorie Moto2.

Après une belle pré-saison, où Maverick Viñales a attiré tous les projecteurs et où il semblait que Yamaha avait fait un grand pas en avant face aux problèmes de 2018, le résultat au Qatar n’a pas été celui prévu. Il a pris la pole position samedi et, lors de la course, il a été dans le groupe de tête mais a terminé en septième position.

Comment va Viñales ? Julito nous répond : “Maverick est très positif, plus mature, acceptant que le résultat n’ait pas été celui attendu, après la pole qu’il a faite samedi, mais il est très positif parce qu’il comprend les points à améliorer et sait comment le faire. Au final, en analysant la course, le départ est ce qui est le point clé à grandement améliorer, ainsi que d’essayer d’être un peu plus compétitif derrière le groupe de tête pour pouvoir doubler les concurrents. Mais je suis très positif, très convaincu, je le vois phénoménal et je pense que nous allons vivre une grande année”.

Alors que Viñales est parti de la pole position et a rétrogradé à la septième place, son coéquipier Valentino Rossi s’est élancé en cinquième ligne et est remonté à la cinquième place, ce à quoi nous sommes habitués le dimanche. Julito Simón nous parle de l’autre côté du box Yamaha : “A la fin, nous retrouvons Valentino. Le dimanche, il change toujours le film : même s’il part de très loin, vous savez qu’il finira toujours mieux. La course a également été très lente, ce qui lui a beaucoup profité, mais le dimanche, Valentino a toujours un plus. Le niveau est très élevé cette année et je pense que nous allons avoir beaucoup de surprises, surtout lors des premiers tours, comme nous l’avons vu. Et Valentino sera là, c’est clair”.

Le classement de la course est toujours en cours et tant que la commission d’appel de la FIM n’aura pas statué sur le déflecteur utilisé par Ducati sur le bras oscillant, la victoire d’Andrea Dovizioso reste à confirmer. Bien que tout indique que la victoire ne lui sera pas retirée et que le débat se concentrera davantage sur les règles à appliquer pour savoir si cette pièce sera autorisée à l’avenir, l’opinion de Julito est : “Il y a eu des marques qui se sont plaintes et il y a une enquête ouverte, alors nous verrons ce qui se passe. En fin de compte, la décision n’est pas entre nos mains, mais il est clair que l’important est qu’il y ait une réglementation et que tout le monde soit satisfait”.

Nous voulions aussi en savoir plus sur Julito et ce qu’il pense de son nouveau rôle d’entraîneur. Il n’est jamais facile de raccrocher le cuir et de trouver un nouveau chemin dans le paddock, mais il semble heureux et capable de transmettre toute son expérience. L’an dernier dans l’équipe Estrella Galicia, et cette année à côté de Viñales en MotoGP, il a déclaré à propos de son premier Grand Prix dans son nouveau rôle : “Magique ! Je pense que cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi enthousiaste au début d’un championnat. Je pense que c’est quelque chose qui me rajeunit après avoir arrêté de courir; ça me motive beaucoup de faire partie d’une équipe comme Yamaha Factory en MotoGP. Maverick a ce dont j’aurais rêvé en tant que pilote. Être à ses côtés, après avoir été rival à l’époque. J’ai beaucoup d’affection pour lui, je l’apprécie, il était plus qu’un coéquipier, donc j’ai hâte de vivre la saison à venir. J’ai vécu le Qatar intensément, la pole signifie quelque chose de grand pour l’équipe, pour Esteban et pour moi, qui sommes les deux récemment arrivés. C’était quelque chose de très agréable, alors j’espère vivre des moments comme ceux-ci, et meilleurs”.

Il ne fait aucun doute que le nouveau cercle de Maverick Viñales, dont Julito est un pilier crucial, lui donne de l’optimisme et une énergie positive pour mieux affronter les différentes situations. Il est toujours à la recherche de la perfection, d’être champion, et si tout n’est pas en place, il n’est pas satisfait. Mais comme nous l’avons vu lors de la première course, il l’a mieux pris, avec un sourire. Il reste encore du travail à faire, tant au niveau de la moto que du pilotage, mais les sensations sont différentes de celles de 2018.

Lire l’article original sur Motosan.es

Champion du Monde 125cc, vice-champion Moto2

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Julian Simon

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP