La Cour d’Appel de la FIM a donc rendu son verdict: non seulement la victoire d’Andrea Dovizioso au Qatar est confirmée, ainsi que les points marqués par Danilo Petrucci, mais l’appendice aérodynamique fixé sous le bras oscillant des Ducati GP19 est déclaré légal et autorisé pour les courses à venir. Selon toute vraisemblance, il n’engendre donc pas d’appui aérodynamique.

C’est un peu surprenant mais gageons que la FIM ne s’est pas opposée à Aprilia, Honda, Suzuki et KTM réunis sans avoir de sérieux arguments techniques…

Les marques précitées ont maintenant 5 jours pour faire appel de cette décision au Tribunal Arbitral du Sport basé à Lausanne, mais on peut supposer qu’elles ne le feront pas, pour au moins 2 raisons.

La première tient dans la phrase précédente (les arguments techniques de la FIM), la seconde dans le fait que cela entraînerait une procédure sur le tapis vert (on se rappelle l’affaire Márquez/Rossi jugée au TAS après en 2015) qui répandrait alors une odeur nauséabonde sur le championnat.

D’ailleurs, Claudio Domenicali, le patron de Ducati, évidemment heureux, tout comme doit l’être Gigi Dall’Igna, préfère prévenir et mettre en valeur l’ingéniosité de la firme de Borgo Panigale: “Ducati est fière de son ingéniosité italienne en ingénierie et de sa capacité à innover. Beaucoup de gens ont déclaré durant les dernières semaines que nous trichions… Espérons maintenant qu’ils seront silencieux et essayerons de nous battre sur la piste. Cependant, il est dommage que pour obtenir ce résultat, nous avons dû dépenser notre temps et de l’argent avec des avocats, et révéler aux concurrents notre compréhension sur le refroidissement des pneus”.

A bon entendeur…

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team