En 1588, le roi d’Espagne Philippe II monte une gigantesque opération pour envahir l’Angleterre protestante d’Élisabeth 1ere. 130 vaisseaux, 30 000 hommes, c’est une menace absolue sur la monarchie anglaise. Elizabeth I charge son capitaine le plus connu, Francis Drake, de l’arrêter.

Entre des tempêtes démentielles qui dispersent la flotte espagnole partout en Atlantique et en Manche, plus le harcèlement des marins de Drake, l’Invincible Armada est un échec complet, humiliant pour l’Espagne.

Il est vrai que depuis les Normands du duc  Guillaume, qui ont débarqué et collé une b… mémorable aux Saxons à Hastings (1066) et conquis l’Angleterre dans la foulée, les Anglais sont terrorisés par l’idée d’une invasion maritime et plus personne n’y parviendra, ni l’Invincible Armada, ni Napoléon, ni Hitler…

Et donc ce que l’Invincible Armada n’a pu faire, trois Espagnols (un Sudiste, un Madrilène et un Catalan, étonnant front uni d’attaque) l’ont réalisé en une seule journée à Silverstone, prenant les trois victoires dans les trois cylindrées du MotoGP.

Il faut dire que l’armée anglaise, comme dans toutes ses guerres d’ailleurs, très inférieure en nombre, a été bien discrète. L’Amiral Crutchlow, n’a rien pu faire contre les missiles ibères, les soldats Dixon, Smith, Lowes, Booth-Amos ont été d’une discrétion absolue, voire jetés au sol… Quant aux autres, ce sont plutôt des pièces rapportées,  Miller et Gardner sont « Ozzies », ou encore « Aussies », alias Australiens. Enfin McPhee, c’est sur son casque, est Écossais et la partie celte de moi-même personnellement se refuse absolument à  une assimilation angliche à base de massacres par les cols rouges.

Bref l’Angleterre a été envahie, battue, conquise mais fait extraordinaire, le public anglais a applaudi et hurlé dans tous les sens, car cette invasion espagnole s’est accompagnée de furieux combats.

Les Romains ont du laisser aux « Bretons », leur nom lors de l’Invasion de César (un peu ratée d’ailleurs, les Angliches de l’époque ont été efficaces) un peu de leur fascination pour les arènes…

Je pense à l’instant aux courses de lévriers, truc très angliche et qui voit passer des millions en paris.  Toujours aléatoires, comme tous les paris sur les courses animales, qu’il s’agisse de lévriers, de chevaux, de chameaux, d’escargots, les parieurs forcenés que sont les Anglais ont du perdre gros à Silverstone. Parce que les favoris qui avaient la cote maximale ont tous été battus. En revanche, le mec qui a trouvé la combinaison Rins–Fernández–Ramírez est un génie, s’il existe.

Congratulations man…

A propos, le record de victoires de cette légende anglaise qu’est Hailwood (76 toutes cylindrées confondues) n’a pas été battu à Silverstone (Márquez a fini deuxième) ce qui eût été un incroyable symbole. Donc l’Espagne a certes vengé l’Invincible Armada mais la légende anglaise n’a pas été bafouée à domicile… Ça viendra, le record d’Hailwood va tomber, mais pas en Angleterre…  « Honour is safe », l’honneur est sauf !

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Augusto Fernandez, Marcos Ramirez

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing, Pons HP 40, Team Suzuki Ecstar