Ce n’est rien de dire que Fabio Quartararo a frappé les esprits dans cette saison 2019 de MotoGP, qui était sa première à ce plus haut niveau de la compétition vitesse moto. Pour autant, a-t-il marqué l’histoire ? Voici la réponse apportée par cet intéressant éclairage venu de Speedweek… Et qui met le jeune Français en très bonne compagnie !

Fabio Quartararo a été le grand pilote de la saison MotoGP 2019. Mais où se situe le pilote Petronas–Yamaha par rapport à Marc Márquez, Jorge Lorenzo and Co. Lorsqu’ils étaient eux-mêmes des rookies ? Le Français a commencé sa première saison en catégorie reine des Grands Prix avec une erreur de débutant à Doha lorsqu’il a calé avec sa Yamaha M1 sur la grille. Mais avec le meilleur tour en course, il a tout de suite souligné son potentiel, qui devrait se développer pleinement tout au long de l’année : six pole positions (Jerez, Barcelone, Assen, Buriram, Sepang, Valence), deux meilleurs tours en course (Doha et Le Mans), sept podiums (Barcelone, Assen, Spielberg, Misano, Buriram, Motegi, Valence) et la cinquième place au championnat. Excusez du peu !

Le titre de « Rookie of the Year » était presque une question mineure, car le jeune Niçois a aussi brillé comme le meilleur pilote indépendant de l’année, dans la meilleure équipe indépendante : Yamaha SRT Petronas, consacré aussi grâce à Franco Morbidelli.

Depuis Marc Márquez, aucun nouveau venu en MotoGP n’a été meilleur que « El Diablo », qui a récolté 192 points la saison dernière. A titre de comparaison : Morbidelli, l’an dernier, avait 50 points pour être élu meilleur rookie de l’année. Les prédécesseurs de Fabio sont les suivants : Johann Zarco (2017 : 174 points, 2 pole positions, 3 podiums), Tito Rabat (2016 : 29 points), Maverick Viñales (2015 : 97 points), Pol Espargaró (2014 : 136 points).

Lors de sa première année en 2013, Márquez a tout surpassé avec 334 points, neuf pole positions, 16 podiums, six victoires et le titre mondial. Quartararo a cependant établi un record lors du Grand Prix d’Espagne. Depuis Jerez, le Français est le plus jeune auteur d’une pole position de l’histoire du MotoGP. Il avait alors exactement 20 ans et 14 jours.

À l’ère du MotoGP, deux autres débutants espagnols ont également tout de suite impressionné : Dani Pedrosa (2006 : 215 points, 4 pole positions, 8 podiums, 2 victoires) et Jorge Lorenzo (2008 : 190 points, 4 pole positions, 6 podiums, 1 victoire).

Cependant, il y avait 19 Grand Prix au calendrier pour la première fois en 2019 (en 2013, il y en avait 18, 2008 et 2006 seulement 17). En termes de nombre de podiums, seuls Márquez et Pedrosa sont en avance sur le Français qui n’a cependant pas pu concrétiser avec une victoire.

Speedweek a aussi consulté les livres d’histoire en se remettant en mémoire la période 500. Sur les 16 Grands Prix d’alors, Valentino Rossi (10 podiums, 2 victoires), Max Biaggi (8 podiums, 2 victoires, 2 pôles positions), Wayne Rainey (7 podiums, 1 victoire, 1 pole position) et Giacomo Agostini (7 podiums, 1 victoire) sont à citer. Enfin, le recordman des titres de champion du monde s’est hissé parmi les trois premiers sept fois en huit courses lors de la course de 1965 500.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team