Cal Crutchlow

Quoi qu’il arrive à présent, Cal Crutchlow se sera offert sa sensation dans cette mission de remplacer au pied levé un Andrea Dovizioso parti à la retraite depuis Misano. Le pilote test Yamaha pointe en effet en haut d’une feuille des temps, devant tout le gratin du MotoGP, et elle mentionne que les faits se sont déroulés lors de la FP2 du Grand Prix de Malaisie. Il en rigole encore…

Lors de la séance du matin, disputée sur une piste sèche, l’Anglais n’a pas réussi à trouver le bon feeling avec la M1, un aspect qui l’a amené à clore la séance avec un temps de 2’01.251, ce qui est environ 1s7 moins rapide que le pilote le plus rapide de l’exercice, Brad Binder. Dans l’après-midi, cependant, grâce aux conditions glissantes et humides de la piste, le pilote de l’équipe WithU Yamaha s’est installé dans le fauteuil de leader, signant le meilleur temps devant Pecco Bagnaia

« Aujourd’hui, dans l’ensemble, je me sentais plutôt bien » commente le pilote du local Razlan Razali ravi de voir ainsi une de ses motos dominer au moins une fois sur ses terres. « Au début de la séance, ce n’était pas facile car la moto n’était pas très performante dans des conditions de piste humides et chaudes. Au fil des tours, cependant, la situation s’est considérablement améliorée » se réjouit Crutchlow. « J’ai réussi à pousser et le passage aux slicks s’est bien passé. On aurait pu être encore plus rapides, mais finalement c’était bien de finir cette séance en tête, surtout pour l’équipe ».

Puis il glisse : « j’abandonne au sommet car je ne reviendrai pas demain. J’ai fait mon travail et je peux rentrer chez moi heureux ». Il poursuit, toujours gentleman : « l’équipe était évidemment très contente pour les sponsors et parce que nous sommes en Malaisie. C’était la récompense d’une année difficile, même s’il est un peu dommage que nous n’ayons pas pu sécuriser l’accès à la Q2, car la Q1 s’annonce difficile avec la pluie attendue demain après-midi. Les qualifications sous la pluie sont compliquées, surtout lors des premiers chronos, car tu risques de finir 22e ».

Cal Crutchlow : « au début, j’étais inquiet, car Franky était très rapide, tandis que Fabio était très lent dans ces conditions de piste mouillée »

Crutchlow fait aussi cette analyse : « au début, j’étais inquiet, car Franky était très rapide, tandis que Fabio était très lent dans ces conditions de piste mouillée. Notre moto ne marche pas s’il n’y a pas assez d’eau sur la piste. Le pneu tourne au ralenti et les problèmes de patinage que nous avons sur le sec doublent sous la pluie. Franco était vraiment bon parce qu’il était le plus rapide en début de séance ».

« Lorsque la piste a commencé à sécher, j’ai dit à l’équipe que nous n’avions plus d’adhérence. Je me sentais très bien avec l’avant, mais en accélération nous n’avions aucune adhérence. Dès que la piste a séché j’ai pris les devants, car je savais qu’au cours de ma carrière j’avais déjà pu le faire et que je me débrouillais bien sur le mixte. Mais dans ces conditions, où il n’y avait pas d’eau sur la piste, la Yamaha ne peut pas être contrôlée en sortie de virage » ajoute-t-il.

Chez Yamaha, il y a encore beaucoup de travail à faire en vue de la course, mais le pilote d’essai sait déjà par où commencer. « Ce matin n’était pas super. Nous avons utilisé la configuration de base de Yamaha, qui ne fonctionne généralement pas pour moi. Je pars toujours de là, mais ensuite j’essaie de m’en éloigner et de me concentrer sur quelque chose de différent, d’apporter d’autres informations aux pilotes de l’équipe officielle, qui ont tendance à adopter un set-up assez similaire à celui de base ». Puis Cal Crutchlow termine, montrant encore une fois son dévouement : « demain, nous essaierons d’utiliser des pneus différents des autres, pour obtenir plus de données sur la dégradation. Ce sera une journée chargée, ou longue, selon la météo ».

Résultats de la FP1/FP2 du Grand Prix de Malaisie MotoGP à Sepang :

Crédit classement: MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : RNF MotoGP Racing