Qu’on se le dise : les apparences sont trompeuses ! Les images de la dernière partie de la Q2 en Malaisie donnaient l’impression d’un Marc Márquez cherchant à coller à la roue d’un Fabio Quartararo dans une forme si éclatante à Sepang qu’il s’en était attribué le record du tour de la piste. Avec l’épilogue que l’on sait, soit une chute de l’officiel Honda lorsque le pilote Petronas Yamaha a emballé le jeu. Mais en fait pas du tout. Marc Márquez nous le jure, suivre le Français n’était pas son idée, il voulait rouler seul et la présence du tricolore était purement fortuite…

Un hasard tout de même provoqué dès la sortie de la pitlane, mais Marc Márquez reste droit dans ses bottes et donne sa version : « je ne voulais même pas suivre Fabio, car il était trop rapide. Mais il était finalement devant moi. Comme nous le savons tous, les Yamaha sont très rapides lorsqu’ils utilisent le pneu neuf et nous l’avons immédiatement vu. » Et il insiste : « j’ai essayé de rester seul sur la piste et j’ai roulé en 1’58. » Quartararo était rapide et tous les pilotes comme Cal, Rins et d’autres voulaient le suivre pour gagner du temps ». Les autres oui donc, mais lui, non… Et il termine le débat en rappelant ceci : « sur certaines pistes, où je me sens fort, les autres pilotes me suivent. »

Reste qu’il a lourdement chuté : « à vrai dire, je suis plus déçu par la onzième fois que par la chute. J’ai des douleurs dans toutes les parties de mon corps, en particulier au genou gauche, qui est un peu gonflé. En dehors de ça, je vais toujours bien, ma chute à Buriram avait été plus sérieuse » commente celui qui s’élancera de la pire position sur la grille de départ depuis sa 13e place au Mugello en 2015.

« Je me débattais beaucoup avec la moto dans les changements de direction, la Honda n’était pas stable. Je suis vraiment désolé, car j’avais réussi à trouver un bon rythme dans la FP4. Sepang ne fait malheureusement pas partie de nos circuits préférés » ajoute-t-il sur GPOne.

« Depuis ce matin, j’avais déjà abandonné l’idée de la première ligne. Je savais que Fabio, Maverick et Franco seraient devant. Je suis désolé, ça c’est fini comme ça, mais nous devons penser à dimanche, où j’espère avoir un bon rythme. La victoire sera très difficile, alors nous allons essayer d’atteindre le top cinq et peut-être viser le podium » termine l’octuple Champion du Monde.

Classement Qualification 2 Grand Prix de Malaisie MotoGP à Sepang :

Classement Qualification 1 Grand Prix de Malaisie MotoGP à Sepang :

Crédit classements: MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team