Depuis quelques années déjà, il n’est pas une saison où le Grand Prix de la République tchèque sur le tracé de Brno ne soit inscrit en pointillés sur le calendrier. Mais il finit toujours par être confirmé. Cette fois cependant, il semblerait bien que le rendez-vous ne soit pas honoré. 2021 se ferait donc sans le tracé sur lequel KTM a inscrit son premier succès en MotoGP, un événement partagé par le pilote alors débutant Brad Binder …

Le Grand Prix de la République tchèque à Brno aurait ainsi vécu sa dernière édition en cette saison 2020. Au fait d’une réunion du conseil d’administration du site, Speedweek annonce que tous les responsables auraient déclaré à l’unanimité que le promoteur «Grand Prix Spolek pro pořádání» n’organisera pas de Grand Prix moto en 2021.

Au cours des cinq dernières années, la société “Spolek pro pořádání Grand Prix” a organisé le Grand Prix de République tchèque à l’Automotodrom Brno et a loué la piste au propriétaire du Masaryk Ring Karel Abraham senior pour environ 30 millions de couronnes tchèques (1,137 million d’euros ) pour une semaine.

Cependant, à la demande des pilotes, Dorna Sports SL a demandé une nouvelle surface de piste dans le cadre de l’extension du contrat du Grand Prix à Brno, qui coûterait environ 100 millions de couronnes tchèques (3,7 millions d’euros). Sur ce sujet, Carmelo Ezpeleta est ferme : « Brno fait partie du calendrier depuis de nombreuses années et est c’est un Grand Prix important. Cependant, il est également important de se rappeler qu‘il existe des problèmes de sécurité. Surtout, un nouvel asphalte est obligatoire et sans travaux il ne sera pas possible de courir. Nous discutons avec les responsables depuis de nombreuses années. Pour l’homologation FIM, il est nécessaire de travailler sur la piste. Il s’agit principalement de resurfaçage. Au sein de la Commission de sécurité, nous avons décidé qu’il s’agissait d’une condition préalable. Si cela ne se produit pas, le Grand Prix sera remplacé. “

Brno sort la Russie entre

Un coup de grâce car en raison de la pandémie Covid-19, l’État tchèque ne peut pas se permettre de dépenser de l’argent supplémentaire pour cet événement. Par ailleurs, en raison du déroulement à huis-clos du dernier meeting les Tchèques n’ont dû payer à Dorna que 1 million d’euros au lieu des honoraires convenus d’environ 4 millions d’euros. Mais pour le Grand Prix 2021, la redevance Dorna devrait être portée à 6 millions d’euros.

Si cette annulation se confirmait, sortant ainsi un rendez-vous honoré depuis 1982, à l’exception du millésime 1992, elle laisserait libre la date du 8 août. Ce qui ne veut pas dire qu’elle resterait définitivement vacante. En effet, deux tracés de réserve sont disponibles avec Portimão (Portugal) et le circuit Igora Drive (Russie). Il est également possible de courir deux fois sur le même site en 2021 si la situation sanitaire l’exige.

Les négociations contractuelles auraient débuté avec les responsables de Portimão et de Saint-Pétersbourg. L’Igora Drive GP pourrait, être placé après le Grand Prix de Finlande, car le trajet jusqu’à Saint-Pétersbourg ne serait pas long. Quant au Portugal, les lieux ont déjà montré qu’ils pouvaient succéder à Valence pour la grande finale de la saison.



Tous les articles sur les Pilotes : Karel Abraham