Le dimanche 27  juin 2021, Garrett Gerloff a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit d’Assen, à l’issue du Grand Prix des Pays-Bas.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote américain, qui participait à sa première course en MotoGP dans la Cathédrale de la vitesse, avec au final un résultat encourageant pour celui qui retrouvera le circuit néerlandais dans tout juste un mois en Superbike.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Garrett Gerloff sans la moindre mise en forme.


 

Garrett, comment s’est passée cette première course en MotoGP ?

« J’ai pensé un moment pouvoir rester avec Valentino et les gars qui étaient devant nous. Mais j’ai fait pas mal d’erreurs en essayant de dépasser, et cela m’a coûté pas mal de temps. Mais au final ce fut une très bonne expérience, et je remercie l’équipe SRT Yamaha pour me l’avoir donnée. »

Il y a eu pas mal de rumeurs ces derniers temps sur l’avenir de Maverick Viñales chez Yamaha [entretien réalisé le dimanche 27 juin, la veille de l’annonce du départ de ce dernier de l’équipe japonaise, ndlr], ainsi que sur l’avenir de Valentino Rossi en MotoGP. Est-ce que cette expérience vous permet d’entrevoir un futur dans la catégorie reine peut-être dès l’an prochain ?

« Le but de ma vie est de courir en MotoGP, j’aimerais donc clairement revenir y courir, mais là ce n’était qu’une course ponctuelle, et toute mon attention reste cette année centrée sur le Superbike. Je veux me concentrer sur ça en attendant une nouvelle opportunité pour revenir en MotoGP. »

« Je veux me concentrer sur le Superbike en attendant une nouvelle opportunité de revenir en MotoGP »

 

 

Qu’avez-vous le plus appris au cours de cette expérience ?

« J’ai beaucoup appris. La moto sur le sec est un animal bien différent que sur le mouillé. La moto est très rigide et les pneus fournissent énormément de grip. Vous ressentez toutes les imperfections de la piste, et c’est quelque chose qui est difficile à gérer, mais j’ai beaucoup appris du point de vue du pilotage. Cela a été aussi intéressant de bosser avec l’équipe et de voir par exemple comment les gars de l’électronique font leur boulot. J’ai accumulé beaucoup de connaissances qui vont être transposables au Superbike, même si mon équipe actuelle là-bas fait déjà un boulot incroyable. »

« La moto sur le sec est un animal bien différent que sur le mouillé »

C’était la première fois que vous évoluiez à Assen. Pensez-vous avoir à présent une longueur d’avance sur la concurrence en Superbike sur cette piste, où vous retournerez courir le mois prochain ?

« C’était ma première fois ici, et c’est vrai que je vais savoir où je vais le mois prochain en Superbike quand je serai de retour ici. Les sensations seront bien sûr très différentes ici avec une machine de Superbike qu’une de MotoGP. En Superbike je vais avoir l’impression qu’il n’y a aucune irrégularité sur la piste : Pas de bosses, aucune aspérité ! Ce n’est pas vraiment ce que vous ressentez sur la M1. »

 

MotoGP Assen – Classement de la course

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team