L’intersaison 2019 est lancée et, après quatre jours de tests répartis entre Valence et Jerez, les premières tendances du nouveau plateau MotoGP sont apparues. La trêve hivernale en cours et qui va se poursuivre jusqu’en février prochain est l’occasion de tirer un premier bilan. Et chez KTM, il est un peu mitigé. Car les nouveaux arrivants sur la RC16 ont souffert. Celui qui fait désormais figure d’ancien chez les Autrichiens, soit Pol Espargaró, reste néanmoins serein.

Sur les feuilles des temps des deux premiers tests de l’intersaison, il faut aller tout en bas pour trouver trace des nouveaux pilotes KTM. Deux d’entre eux viennent de là où est arrivé Pol Espargaró qui attaquera, en 2019, sa troisième campagne sur la RC16. Il s’agit d’Hafizh Syahrin et de Johann Zarco, qui ont piloté une Yamaha Tech3 en 2018. Une position connue de l’Espagnol lors de ses trois premières années chez l’élite, de 2014 à 2016.

Un destin commun qui permet au frère cadet d’un Aleix officiel Aprilia d‘évaluer ces débuts timides :  « tous deux sont de très bons pilotes. Donc, je ne pense pas devoir donner de conseils à qui que ce soit » assure celui qui a donné le premier podium à KTM en MotoGP au terme du Grand Prix de Valence 2018. « Syahrin a fait mieux lors de sa première année en MotoGP qu’on ne l’aurait cru compte tenu de sa modeste expérience.

Il termine sur Speedweek : « bien sûr, lui et Johann doivent encore apprendre la moto, tout comme Miguel Oliveira, qui sort d’une saison en Moto2 impressionnante. Mais je pense qu’ils vont être très rapides bientôt. C’était déjà le cas de Johann à Valence. Il n’y a pas de secret : c’est une moto, avec deux roues et un moteur. Ils vont s’y faire rapidement ».

On rappellera que Dani Pedrosa, comme nouveau pilote test, fera ses débuts sur la KTM à Jerez les 18 et 19 décembre prochains.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP