MotoGP Qatar 1 J3 : Enea Bastianini (Ducati/10) est plus que prometteur

par | 30 mars 2021

Enea Bastianini, a rappelé à tout le monde pourquoi il était le Champion du Monde Moto2 en titre en dominant, lors de sa première course MotoGP au Qatar, ses anciens adversaires Jorge Martin et Luca Marini. Ce dernier est son équipier chez Avintia avec la même GP19 tandis que le premier a une GP21, soit ce qui se fait de mieux chez Ducati en Grand Prix. Le protégé de Carlo Pernat peut être fier de sa dixième place qui est une base de résultat idéal pour construire le reste de sa saison …

Enea Bastianini n’a pas pulvérisé le record de vitesse de pointe ni impressionné avec un départ qui lui a fait gagner dix places en quelques mètres. Mais il a consciencieusement travaillé sur sa GP19 pour récolter un top 10 au terme de son premier Grand Prix en MotoGP. Et il n’a raté que d’un souffle, 5 millièmes, son accession en Q2 lors des qualifications, ce qui lui aurai valu de battre carrément le Champion du Monde en titre Joan Mir

Alors oui, il faudra suivre de près cet Italien bon teint. « Je suis vraiment content car j’ai pris un mauvais départ parce que je n’ai pas réussi à mettre le dispositif de descente de la moto. Puis, dans les premiers tours j’étais derrière » commente Bastianini. « J’ai vu que j’avais encore un bon rythme et ensuite j’ai réussi à faire beaucoup de dépassements jusqu’à la dixième position ».

Enea Bastianini : « l’électronique permet de faire des erreurs »

« Les six derniers tours ont été une chance d’aller prendre le septième, mais j’ai fait une erreur au virage six parce que j’étais assez fatigué, donc je ne voulais pas plus risquer » assure-t-il. « Bien sûr, j’aurais pu faire mieux que la dixième position mais pour finir ça va, même si j’étais proche de la septième place, je les ai vus se rapprocher de plus en plus, je me rapprochais. Ce week-end il y a une autre course, nous avons accumulé plus d’expérience et nous essaierons de commencer mieux. Je suis très excité et très content du résultat, c’était mon objectif, viser le Top Ten et je l’ai fait ».

Il termine au sujet de cette première expérience : « les choses les plus difficiles sont les deux premiers tours avec les autres pilotes avec la puissance de cette moto. Elles sont vraiment difficiles car les points de freinage changent beaucoup. De nombreux points de repère avec les autres en face changent et c’est donc plus dangereux. Ce n’était pas facile, mais une fois que je suis entré dans le rythme, ça s’est bien passé. Ce qui aide le plus, c’est l’électronique qui vous permet de faire des erreurs ». Ce week-end, il remettra ça au même endroit pour le Grand Prix de Doha.

MotoGP Qatar 1 J3 : classement

Crédit classements : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing